L'embarqué > Logiciel > Développement > ON Semi apporte sa pierre aux objets connectés multicapteurs alimentés… sans pile ou batterie

ON Semi apporte sa pierre aux objets connectés multicapteurs alimentés… sans pile ou batterie

Publié le 12 avril 2019 à 12:12 par Pierrick Arlot        Développement ON Semiconductor

ON Semi apporte sa pierre aux objets connectés multicapteurs alimentés… sans pile ou batterie

ON Semiconductor estime apporter aujourd’hui sa contribution à un monde d’objets connectés ne nécessitant ni pile ou batterie, ni maintenance, avec sa plate-forme multicapteurs RSL10 alimentée uniquement par l’énergie solaire. Cette solution est conçue pour faciliter le développement de capteurs IoT aptes à récupérer en continu l’énergie solaire pour communiquer leurs données via un lien Bluetooth Low Energy sans une quelconque forme d’alimentation électrique non renouvelable.

Au cœur de la plate-forme on trouve, outre une cellule solaire, le boîtier-système SiP RSL10, annoncé par ON en septembre 2018, et plusieurs capteurs de mouvements et de conditions environnementales basse consommation de Bosch Sensortec dont le capteur de pression, de température et d’humidité BME280 et l'accéléromètre 3 axes ultrasobre BMA400. On rappellera à cet égard qu’ON Semi et Bosch Sensortec s’étaient déjà acoquinés pour le kit de développement RSL10 Sensor, présenté sur la dernière édition du salon Embedded World (voir notre article ici).

« Le BMA400 est le premier véritable accéléromètre à ultrabasse consommation qui ne fait aucun compromis sur les performances, indique Peter Weigand, vice-président marketing de Bosch Sensortec. Associé au capteur d'environnement intégré BME280, l’ensemble fournit une solution de détection complète pour les applications IoT de contrôle climatique, de détection d'intrusion ou de suivi d’actifs. » De son côté, le SiP RSL10, aux dimensions de 6 x 8 x 1,46 mm, prend en charge les profils radio Bluetooth Low Energy et associe une antenne intégrée, une puce-système radio RSL10 et tous les composants passifs requis au sein d’une solution complète particulièrement compacte. Le SoC RSL10 s’articule autour d’un cœur Arm Cortex-M3 cadencé à 48 MHz programmable par l’utilisateur et apte à exécuter les piles Bluetooth 5 ainsi que des piles protocolaires 2,4 GHz propriétaires. On y trouve aussi un cœur de DSP 32 bits propriétaire à ultrabasse consommation adapté aux besoins des applications exigeantes en traitement du signal (comme les codecs audio). 

Selon ON Semiconductor, il existe un nombre croissant d'applications bâties sur des capteurs IoT dont le rapport cyclique est suffisamment faible pour se contenter de communications intermittentes, ce qui permet d’envisager de récupérer de l'énergie ambiante à partir de sources renouvelables pour effectuer les transferts de données. Les applications envisagées vont notamment de la maison et du bâtiment connectés aux systèmes de chauffage, ventilation et climatisation, en passant par les capteurs de portes et fenêtres et la surveillance de qualité de l'air. Le suivi d’actifs, y compris la détection d'ouverture ou de fermeture de colis, la surveillance de chocs, et l'enregistrement des données de température et d'humidité, sont d’autres applications possibles de la plate-forme RSL10 Solar Cell Multi-Sensor qui est fournie avec tous les fichiers de conception (Gerber, schémas et nomenclature) nécessaires, ainsi que le code source personnalisable dans le cadre d'une application compatible CMSIS (Cortex Microcontroller Software Interface Standard).

Sur le même sujet