L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Offensive d'AMD dans l’embarqué haut de gamme via la déclinaison de ses architectures Zen et Vega

Offensive d'AMD dans l’embarqué haut de gamme via la déclinaison de ses architectures Zen et Vega

Publié le 21 février 2018 à 11:46 par François Gauthier        Composant  AMD

AMD Ryzen

[Londres] En accueillant dans sa famille de processeurs à architecture x86 Zen les circuits Epyc Embedded 3000 et Ryzen Embedded V1000, annoncés lors d’une conférence de presse européenne à Londres, AMD lance une offensive sur deux domaines particuliers de l’embarqué : celui des serveurs industriels installés au plus près des machines (c'est le domaine du fog computing) et celui plus classique des équipements industriels ou médicaux et des machines de jeux qui réclament à la fois puissance de calcul et possibilités graphiques de haut niveau.

"Nous étendons aujourd’hui les architectures Zen conçues pour les PC, les tablettes et les serveurs de données vers l’embarqué, avec la volonté de créer une continuité entre les deux domaines, allant des cœurs vers les bordures de réseaux (core-to-edge)", commente Scott Aylor, directeur général des activités Data Center et Embedded Solutions chez AMD.

Dans ce cadre général, le processeur Epyc Embedded 3000 est destiné aux applications de virtualisation des fonctions réseau (NFV), à la prise en charge des technologies SDN (Software Defined Network) et aux systèmes de stockage de données locales. Le circuit Ryzen Embedded V1000, quant à lui, s’appuie sur son architecture mixte avec un cœur de calcul Zen intimement associé sur la puce à un cœur graphique Vega, pour apporter de la puissance de traitement à des systèmes qui mettent en œuvre des systèmes graphiques de haut niveau, capables d’analyser de grosses masses de données (imagerie médicale, IHM industrielles de contrôle de production…).

Côté caractéristiques, l’Epyc Embedded 3000 dispose, selon les modèles, de 4 à 16 cœurs en mode mono ou multithread avec une enveloppe thermique affichée (TDP, Thermal Design Power) qui va de 30 W à 100 W selon le nombre de cœurs (voir tableau ci-dessous). Les entrées/sorties intégrées prennent en charge jusqu’à 64 liens PCI Express et huit canaux 10 Gigabit Ethernet. Côté mémoire, le circuit offre 32 Mo de mémoire partagée dans un cache L3 avec 4 canaux mémoire indépendants.

Quant au processeur Ryzen Embedded V1000, il se présente comme un APU (Accelerated Processing Unit) avec un CPU Zen et un GPU Vega étroitement associés sur un seul circuit intégré. Avec jusqu’à 4 cœurs de calcul pour 8 threads et 11 cœurs graphiques associés, offrant alors une puissance de calcul globale de 3,6 téraflops. L'interface mémoire DDR4 à double canal offre quant à elle une vitesse allant jusqu’à 3 200 mégatransferts/s et le TDP s'étage entre 12 W et 54 W. Selon AMD, ces performances sont 200 fois supérieures à celles des précédentes générations. Les entrées/sorties intégrées offrent jusqu’à 16 liens PCI Express, deux canaux 10 Gigabit Ethernet, trois ports USB 3.1 et une interface SATA. Côté pilotage de systèmes graphiques, le processeur peut commander jusqu’à 4 écrans 4K en parallèle, incluant la prise en charge des normes de codage/décodage H.265 et VP9.

Pour ces deux circuits, dotés d’une durée de vie de 10 ans, AMD a intégré une série de fonctions de sécurité et notamment un coprocesseur de cryptage des données, des mémoires sécurisées (SEM, Secure Encrypted Memories) pour la protection contre les attaques physiques, et des mécanismes de sécurisation de mémoires virtuelles pour contrer les attaques logicielles.

D’ores et déjà, de grands noms du marché des cartes et modules ont annoncé des produits sur étagère architecturés notamment autour du processeur Ryzen Embedded V1000, et ce sur différents facteurs de forme. Advantech propose ainsi une carte SOM au standard COM Express Type 6 et une plate-forme prête à l’emploi pour les machines de jeux (carte DPX-E140 via sa filiale Innocore). Axiomtek a dévoilé une carte unité centrale au format propriétaire dotée de 7 ports USB et d’un lien PCI Express x16, tandis que Congatec annonce un module COM Express Type 6 utilisable en température étendue. L'italien Seco a aussi développé un module COM Express 6 référencé B75-CT6 déjà mis en œuvre au sein des PC industriels de son compatriote Sintrones, et Aewin a présenté une carte mère au standard mini-ITX. Il faudra aussi compter sur Kontron, iBase ou Medwell qui ont annoncé la sortie prochaine de produits bâtis sur le Ryzen Embedded V1000. Certaines de ces cartes seront présentées en avant-première la semaine prochaine lors du salon Embedded World à Nuremberg, et nous reviendrons en détail sur certaines d’entre elles.

Enfin, signalons que, côté logiciel, Mentor Graphics, présent lors de la conférence de presse d'AMD, a confirmé que ses solutions Linux embarquées ont été portées sur ces architectures et sont d’ores et déjà opérationnelles à la fois sur les Epyc Embedded 3000 et sur les Ryzen Embedded V1000.

 

Sur le même sujet