L'embarqué > Instrumentation > Instrum. générale > Objets connectés : Tektronix facilite l’analyse des mesures CEM "chez soi" avant de passer en labo

Objets connectés : Tektronix facilite l’analyse des mesures CEM "chez soi" avant de passer en labo

Publié le 08 février 2018 à 09:35 par François Gauthier        Instrum. générale Tektronix

Tektronix EMCVue

La solution tout-en-un EMCVu du fournisseur d’instruments de test et mesure Tektronix vise à faciliter les pré-études de conformité aux normes de CEM (compatibilité électromagnétique) avant de transférer les objets ou systèmes analysés aux laboratoires certifiés pour obtenir le marquage CE. Objectif : diminuer les temps et les coûts de test consacrés à ces tests de conformité. L’idée sous-jacente est de ne pas faire partie des quelque 50% de produits qui actuellement ne répondent pas aux tests de compatibilité électromagnétique lorsqu’ils sont testés, et qui sont recalés dès le premier essai en chambre anéchoïque. Or ce problème de conformité CEM est de plus en plus prégnant dans le domaine de l’IoT (Internet des objets) où les systèmes sont la plupart du temps connectés vers l’extérieur via une liaison RF (Wi-Fi, Bluetooth, réseaux cellulaires…). Avec les risques d’interférences électromagnétiques qui en découlent.

Pour les équipes de développement qui conçoivent ces objets et qui n’ont pas une expertise CEM approfondie, les tests d’immunité (IEM) et de compatibilité (CEM) électromagnétiques peuvent apparaître comme complexes. D’où la proposition de Tektronix d’associer dans le laboratoire de développement d’un objet connecté (sous-sol, garage, bureau…) les appareils de mesure, l’antenne et un logiciel ad hoc pour réaliser des test de préconformité de la manière la plus simple possible.

La solution repose sur un analyseur de spectre temps réel sur bus USB, référencé RSA306B, qui offre les performances des instruments de bureau traditionnels pour une fraction du coût de ces derniers. L’appareil est contrôlé par le logiciel SignalVu-PC qui fonctionne sur ordinateur portable ou sur tablette, dans lequel l’option EMCVu fournit les gabarits et les séquences de test IEM/CEM. L’outil intègre notamment un assistant qui guide l’utilisateur dans la prise en charge des différentes normes (en particulier celles émises par le CISPR, Comité international spécial des perturbations radioélectriques), ainsi que dans la sélection et la configuration des accessoires (comme l’antenne). Il aide aussi au débogage grâce à la capture automatique du bruit ambiant, à la mesure des défaillances multiples et à la détection des harmoniques des signaux.

L’analyseur de spectre et le logiciel sont accompagnés d’un ensemble d’accessoires - antenne de test rayonné, sonde de champ proche, réseau de stabilisation d'impédance de ligne, trèpied, câbles spécifiques - qui tous ont été sélectionnés et évalués (mesure de pertes et de gains notamment) pour optimiser l’efficacité des tests avec les outils de Tektronix.

Le prix de l’ensemble, environ 28 000 euros, représente selon Tektronix le coût d’une visite dans un laboratoire d’essais CEM.

 

Sur le même sujet