L'embarqué > Logiciel > Développement > NXP cherche à simplifier l’intégration des radars automobiles avec un design de référence ad hoc

NXP cherche à simplifier l’intégration des radars automobiles avec un design de référence ad hoc

Publié le 03 octobre 2018 à 10:30 par Pierrick Arlot        Développement NXP

NXP radar

NXP Semiconductors va proposer à partir de la fin novembre une plate-forme de référence pour radar automobile qui associe ses processeurs S32R, un émetteur/récepteur RF ainsi qu’une conception d’antenne. Mise au point avec le concours de la société Colorado Engineering, cette solution est présentée par NXP comme la première plate-forme de développement de radar qualifiée pour un usage à bord de véhicules et apte à répondre aux strictes contraintes de performances et de sûreté de fonctionnement en vigueur dans l’industrie automobile.

Référencée RDK-S32R274 et conçue pour le prototypage rapide, elle se décline selon une architecture modulaire et repose sur le processeur pour applications radar S32R27 (schéma ci-dessous), une puce-système à architecture Power articulée autour d’un double cœur 32 bits e200z7 et d’un double cœur 32 bits e200z4 (fonctionnant en mode lockstep), ainsi que sur l’émetteur/récepteur Cmos TEF810x et le circuit de gestion de l’alimentation PMIC FS8410. Le tout est complété par un kit de développement logiciel, qui fournit une bibliothèque étoffée d’algorithmes radar.

Selon NXP, des modules d’extension et des modules antennaires peuvent en outre être ajoutés à la plate-forme afin de créer un environnement de développement personnalisé, adapté aux besoins applicatifs spécifiques de l’utilisateur.

Si l’on en croit la société de semi-conducteurs batave, les SoC radar S32R27 et S32R37, d’ores et déjà disponibles, garantissent un rapport performance/watt dix fois supérieur à des DSP traditionnels grâce à la présence sur la puce d’accélérateurs de traitement de fonctions radar hautement efficaces.

Sur le même sujet