L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Nokia, NTT DoCoMo et Omron expérimentent la 5G dans les usines

Nokia, NTT DoCoMo et Omron expérimentent la 5G dans les usines

Publié le 23 septembre 2019 à 11:43 par François Gauthier        Connectivité Omron

Nokia, NTT DoCoMo et Omron expérimentent la 5G dans les usines

Face à la demande croissante en systèmes de communication sans fil sur les lignes de production et les ateliers de fabrication des usines engagées dans le mouvement Industrie 4.0, le finlandais Nokia et les japonais NTT DoCoMo et Omron vont mener des essais conjoints sur le terrain en utilisant la 5G sur leurs propres sites de production. Dans le cadre de ces démonstrations, Nokia fournira la technologie 5G, Omron les équipements d'automatisation connectés et l’opérateur NTT DoCoMo exécutera les essais. Avec comme objectif de cerner comment les besoins d'une connectivité stable entre périphériques connectés peuvent être satisfaits sur une ligne de production dotée de robots mobiles autonomes.

L'un des autres objectifs affichés par les trois sociétés est de voir comment les bruits de fond des machines et les mouvements des personnes dans un atelier peuvent potentiellement interférer avec les communications sans fil. Dans ce sens les essais viseront à vérifier la fiabilité et la stabilité de la technologie 5G déployée en effectuant des mesures d’ondes radio et des expériences de transmission.

Au-delà, en tirant parti de la vitesse élevée, de la grande capacité et de la faible latence des technologies 5G, associées à la capacité de connexion de plusieurs périphériques en simultané, les essais évalueront le potentiel offert aux robots d’acheminer automatiquement les composants à l'endroit exact où ils sont requis, sur la base d'une communication avec les équipements de la chaîne de production.

Les essais exploiteront également la connectivité 5G pour un suivi en temps réel de la ligne de production par le biais d’algorithmes d’intelligence artificielle. Les opérateurs de machines seront ainsi surveillés à l'aide de caméras, et un logiciel fondé sur l'IA fournira un retour d'informations sur leurs performances à partir de l’analyse de leurs mouvements. Ce qui contribuera à améliorer la formation des techniciens en détectant et en analysant les différences de mouvement entre le personnel le plus qualifié et le personnel le moins qualifié.

« Alors que les consommateurs bénéficieront de communications mobiles plus rapides et plus immédiates, ce sont les usines de fabrication qui bénéficieront le plus de la 5G, avance John Harrington, président de Nokia Japan. Les connexions sans fil stables, à faible temps de latence et à haut débit fournies par la 5G leur permettent de véritablement embrasser l’Internet des objets, avec à la clé la mise en place de lignes de production plus flexibles avec une productivité de l'usine améliorée. »

Sur le même sujet