L'embarqué > Logiciel > Test & Validation > NI veut réduire les temps de test RF pour la validation OTA des systèmes 5G millimétriques

NI veut réduire les temps de test RF pour la validation OTA des systèmes 5G millimétriques

Publié le 02 octobre 2019 à 12:41 par François Gauthier        Test & Validation National Instruments

National Instruments 5G OTA

Très actif dans le domaine du test et de la validation des équipements et systèmes de communication 5G, National Instruments annonce une plate-forme matérielle/logicielle complète, destinée à accélérer la caractérisation et la validation de dispositifs d’antennes AiP (Antenna-in-Package) avec formation de faisceaux 5G en ondes millimétriques. Cette architecture de référence atteint notamment des vitesses d’exécution suffisamment rapides pour répondre aux balayages spatiaux over-the-air dans les bandes 5G de 24 à 44 GHz.

L'obectif est ici de réduire les temps de test de validation RF over-the-air des périphériques d’antennes, par rapport aux systèmes traditionnels contrôlés point par point par un logiciel de test. Cette approche a l’avantage de cibler les performances de formation de faisceau des appareils dotés d’antennes pour des signaux 5G NR plus larges et plus complexes en utilisant des grilles spatiales plus denses, afin d’obtenir une résolution spatiale 3D plus fine. De plus, avec le logiciel de test associé à cette architecture, les ingénieurs de test peuvent configurer ces balayages spatiaux étendus pour caractériser les diagrammes d’antenne des périphériques.

Concrétement, le système comprend un générateur de signaux RF large bande (mmWave VST, Vector Signal Transceiver), des instruments sur carte au standard PXI pour le contrôle de mouvement des antennes, une chambre RF isolée pour les tests de rayonnement dans un environnement non bruité et un logiciel de test et de validation (mmWave OTA).

 

Sur le même sujet