L'embarqué > Distribution > Accord > Mouser distribue au niveau mondial les disques durs à semi-conducteurs de Virtium

Mouser distribue au niveau mondial les disques durs à semi-conducteurs de Virtium

Publié le 01 octobre 2018 à 12:14 par Pierrick Arlot        Accord Virtium

Virtium

Aux termes d’un accord de portée mondiale signé avec Virtium, le distributeur de composants et sous-systèmes électroniques Mouser a ajouté à son catalogue le portefeuille de disques durs à semi-conducteurs (SSD), de modules mémoire et autres solutions de stockage embarquées de la société américaine.

Les SSD StorFly et TuffDrive de Virtium ont notamment été conçus pour résister aux conditions extrêmes typiques de certaines applications industrielles embarquées avec des modèles aptes à fonctionner dans une gamme de température comprise entre -40°C et +85°C. Ces disques durs à semi-conducteurs disposent de la technologie vtGuard qui vise à protéger contre la perte de données en cas de coupure de l’alimentation. Le mécanisme vtSecure intégré fournit en outre des options de protection de données telles que le chiffrement automatique (Self-Encrypting Drives).

Le modèle StorFly 18 est un SSD SATA 1,8 pouce qui peut remplacer avantageusement un disque dur magnétique 1,8 pouce difficile à trouver sur le marché, tandis que la variante StorFly 25 se pose en alternative bas coût aux disques durs magnétiques 2,5 pouces, précise Mouser. Enfin le SSD SATA StorFly Slim intéresse les applications réseau, embarquées et AdvancedTCA qui implémentent un emplacement SATA standard à 3 Gbit/s.

Les applications qui exigent de hautes performances dans un facteur de forme compact peuvent, quant à elles, s’orienter vers les SSD mSATA StorFly qui offrent la connectivité SATA via l’interface PCIe MiniCard largement utilisée dans l’industrie. Virtium propose aussi des variantes M.2, PCIe et CFast SATA de ses disques durs à semi-conducteurs.

La gamme TuffDrive est pour sa part composée de modèles SSD USB (pour les applications qui se satisfont d’une capacité de stockage limitée et qui utilisent des circuits ne disposant pas forcément d’interface SATA intégrée), ainsi que de variantes SSD PATA et CompactFlash.  

Sur le même sujet