L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Mil/aéro : Mercury Systems pulvérise les records de puissance et de bande passante sur carte OpenVPX

Mil/aéro : Mercury Systems pulvérise les records de puissance et de bande passante sur carte OpenVPX

Publié le 05 avril 2016 à 12:18 par François Gauthier        Sous-système Mercury Systems

Mil/aéro : Mercury Systems pulvérise les records de puissance et de bande passante sur carte OpenVPX

Un record. Avec ses 576 Gflops de puissance de calcul et ses quatre canaux d’entrées/sorties à 5 Gbit/s de bande passante, la carte 6U au standard OpenVPX LDS6526 de l’américain Mercury Systems est à l’heure actuelle la carte unité centrale en châssis la plus puissante du marché en termes de débits d’entrées/sorties et de rapidité de calcul. Pour parvenir à ce niveau de performances, Mercury Systems a associé sur la carte le processeur SoC 64 bits Xeon D-1500 d’Intel, doté de 8 ou 16 cœurs cadencés à 1,5 GHz, et un circuit Arria 10 d’Altera, équipé de deux cœurs ARM Cortex-A9 associés à une matrice de FPGA.

L’ensemble, avec ses 16 Go de mémoire DDR4, permet de s’affranchir de l’ajout de mezzanine d’entrées/sorties à haut débit puisque la gestion des liens de communication par le FPGA autorise la gestion de quatre voies supplémentaires sur le plan utilisateur (Data Plane) traditionnel de l’architecture OpenVPX (via le connecteur P6) qui en compte déjà quatre. Sur ce FPGA, Mercury a implanté son propre protocole de communication optimisé pour les communications sur la carte entre le FPGA et le processeur (couche logicielle POET, Protocol Offload Engine Technology).

L’architecture de cette plate-forme supporte en outre une matrice de commutation agnostique en termes de protocoles de communication entre cartes, avec par exemple pour Ethernet des débits à 40 Gbit/s. Cette carte haut de gamme vise essentiellement les applications d’acquisition de données en continu (streaming) à très faible niveau de latence pour les prochaines générations de radar, les applications d’extraction de données intelligentes en temps réel sur des images prises lors d’opérations militaires, et les applications de gestion de chaînes de plusieurs milliers de capteurs.

 

 

 

 

Sur le même sujet