L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Mil-aéro : Wind River obtient la conformité FACE 3.0 pour l’environnement Wind River Linux

Mil-aéro : Wind River obtient la conformité FACE 3.0 pour l’environnement Wind River Linux

Publié le 24 août 2020 à 09:47 par Pierrick Arlot        Plate-forme Wind River

FACE logo

L’éditeur Wind River a annoncé fin juillet que l’environnement Wind River Linux a obtenu la conformité à la dernière version en date, la version 3.0, du standard technique FACE (Future Airborne Capability Environment) promu par l’Open Group. Selon la société américaine, Wind River Linux est pour l’heure le seul et unique système d’exploitation au profil générique (GPP, General Purpose Profile) à atteindre ce statut. (Pour rappel, certains systèmes d’exploitation temps réel sont déjà certifiés conformes FACE 3.0.)

FACE est un standard logiciel poussé à l’origine par le secteur de l’avionique américain qui vise à « permettre l’acquisition à des coûts abordables de systèmes favorisant l’innovation et l’intégration rapide de fonctionnalités réutilisables sur différents programmes de Défense » (voir notre article ici). La version 3.0 du standard technique FACE représente une évolution majeure par rapport à sa précédente mouture au sens où elle entérine l’usage de processeurs multicœurs dans les applications critiques.

« Les projets de développement d'applications avioniques et de Défense nécessitant une sécurité, une sûreté et une fiabilité absolues sont complexes et recèlent des enjeux importants car il n'y a pas de place pour la moindre erreur, rappelle Michel Genard, vice-président Produits chez Wind River. Néanmoins l'industrie doit également adopter rapidement de nouvelles technologies et approches numériques pour suivre le rythme des besoins à l'ère du tout-connecté. Avec Wind River Linux et sa conformité FACE 3.0, il est aujourd’hui possible de saisir les opportunités d'innovation open source au sein des systèmes critiques de nouvelle génération pour l'avionique. »

Les logiciels conformes à la norme technique FACE peuvent être utilisés - et surtout, facilement réutilisés - par les fournisseurs et intégrateurs de systèmes avioniques dans différents aéronefs et programmes de Défense. Grâce à la conformité FACE, validée avec l’autorité de vérification TES-SAVi, Wind River Linux peut donc contribuer à réduire les coûts d'approvisionnement pour les équipementiers et les sociétés de service officiant dans le domaine de la Défense, et à éviter et empêcher l’enfermement propriétaire.

Avec l'environnement Linux de l'éditeur, les équipes peuvent créer et déployer des systèmes avioniques bâtis sur un Linux fiable, haute performance et sécurisé sans les risques et les efforts associés aux développements internes, assure encore Wind River.

Wind River Linux repose aujourd’hui sur un framework « cloud native » qui inclut notamment la prise en charge de Docker, de Kubernetes, de conteneurs prédéfinis et d’outils Web (lire notre article ici). Pour rappel, Wind River a déjà obtenu des certifications FACE pour le système d’exploitation temps réel pour l'avionique VxWorks 653 ainsi que pour la plate-forme de virtualisation Wind River Helix (lire notre article ici).

Sur le même sujet