L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Microsemi lance des FPGA tolérants aux radiations pour du traitement de signal haut débit dans l'espace

Microsemi lance des FPGA tolérants aux radiations pour du traitement de signal haut débit dans l'espace

Publié le 08 avril 2015 à 12:24 par François Gauthier        Composant  Microsemi

Microsemi RTG4

Microsemi, concepteur et fournisseur, entre autres, de circuits programmables, annonce la disponibilité de la famille des FPGA RTG4, tolérants aux radiations et dotés de capacités de traitement de signal haut débit. La technologie flash reprogrammable des RTG4, issue du savoir-faire d'Actel racheté par Microsemi en 2010, offre une immunité complète aux altérations de la configuration du circuit induites par les radiations, avec une résistance à une dose totale d’ionisation de plus de 100 Krad. Une approche qui n’exige pas de procédures de recharge périodique de configuration (le «scrubbing ») contrairement à la technologie de FPGA à base de SRam. Les RTG4 trouveront leur place au sein des charges utiles des satellites dans des systèmes de télémesure par radar ou d'imagerie et la spectrométrie à vocation civile, scientifique et commerciale (application de prévision météorologique, d’astronomie et d’astrophysique, d’exploration planétaire...). D’autres applications comme les services mobiles par satellite (MSS), les vols à haute altitude, l’électronique médicale et le contrôle de centrales nucléaires civiles sont aussi dans le viseur de cette famille.

« Nous prévoyons une croissance d’environ 25% du nombre de nouveaux vaisseaux spatiaux de 50 kg ou plus dans les dix années à venir, affirme sur ce sujet Marco Cáceres, analyste senior et directeur des études spatiales au Teal Group, un cabinet basé en Virginie. Ces nouveaux vaisseaux spatiaux auront une électronique de charge utile plus sophistiquée que leurs prédécesseurs, exécutant davantage de traitements locaux pour maximiser l’acquisition de données malgré les limites de bande passante des liaisons descendantes. »

Pour répondre aux besoins de ces évolutions, les RTG4 offrent jusqu’à 150 000 éléments logiques, chacun d'entre eux incluant une table de correspondance LUT combinatoire à 4 entrées et un flip-flop, avec deux technologies de limitation des fautes de type SEU (single event upset) et SET (single event transient). 24 émetteurs-récepteurs série de 1 Gbit/s à 3,125 Gbit/s et 16 circuits de récupération d’horloge et de données SpaceWire, protégés contre les SEU et les SET, sont présents sur le circuit. On y trouve aussi 462 blocs mathématiques à multiplieurs-accumulateurs protégés eux aussi contre les SEU et les SET, et plus de 5 Mbits de SRam protégée contre les SEU pour le stockage des données. La performance globale du système atteint quant à elle 300 MHz. A noter que des versions pour vol qualifiées MIL-STD-883 classe B devraient être disponibles début 2016.

 

Sur le même sujet