L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Mercury Systems place deux FPGA reconfigurables à la volée sur une carte mezzanine XMC

Mercury Systems place deux FPGA reconfigurables à la volée sur une carte mezzanine XMC

Publié le 17 septembre 2015 à 12:32 par François Gauthier        Sous-système Mercury Systems

Mercury Systems Ensemble IOM-300

Destinée aux applications de radar et de traitement d’images complexes, la carte mezzanine au format XMC Ensemble IOM-300 de l’américain Mercury Sytems, basée sur deux FPGA Stratix-5 d’Altera, offre la possibilité originale de pouvoir reconfigurer une application de manière dynamique “à la volée”, alors qu’elle est déployée sur le terrain. Doté d’entrées/sorties sur fibre optique (12 canaux en full duplex), le module est aussi capable de traiter des flots de données en continu (streaming) pour gérer des communications à bande passante élevée de type sFPDP (Serial Front Panel Data Port) conforme à la spécification Vita 17.1, Ethernet à 10 Gbit/s, Fibre Channel ou encore PCIe Gen 3.

Dans une architecture classique, le premier FPGA Stratix-5 installé sur la carte pourra être dédié aux tâches de traitement de signal, avec des temps de latence très faibles, alors que le second sera plutôt destiné aux opérations de traitement de données en temps réel (dont la gestion des nouvelles configurations et missions).

« La reconfiguration de la logique des FPGA pendant leur fonctionnement opérationnel, et ce sans affecter forcément l’ensemble de l’applicaiton embarquée, a toujours été un défi pour les développeurs, explique Shaun McQuaid, directeur produits chez Mercury Systems. L’architecture matérielle et le firmware embarqué de la solution Ensemble IOM-300 ont été spécialement conçus pour répondre à cette problématique de manière simple. »

D’un point de vue technologique, le FPGA "de configuration" supporte le protocole de communication intercomposants Poet (Protocol Offload Engine Technology) propre à Mercury Systems,. Avec à la clé la possibilité de recevoir en temps réel des modifications à apporter à l’application au niveau système sans avoir à modifier les blocs IP embarqués existants au sein des FPGA, en particulier grâce à une compatibilité forte avec les divers protocoles logiciels embarqués comme MPI/OFED (Message Passing Interface/Open Fabrics Enterprise Distribution).

A noter que cette carte mezzanine peut être équipée, pour les applications à très haut débit, de connecteurs spécifiques conformes au standard Vita 61.

 

 
 

Sur le même sujet