L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Men Mikro glisse l’Atom E3900 (Apollo Lake) sur un calculateur lame CompactPCI PlusIO

Men Mikro glisse l’Atom E3900 (Apollo Lake) sur un calculateur lame CompactPCI PlusIO

Publié le 30 janvier 2017 à 11:54 par Pierrick Arlot        Sous-système Men Mikro Elektronik

Carte CompactPCI PlusIO Apollo Lake

Comme bon nombre de ses confrères fournisseurs de modules, cartes et sous-systèmes en châssis pour les marchés de l’embarqué (lire notre article), Men Mikro Elektronik a adopté le processeur Atom E3900, connu sous le nom de code d’Apollo Lake et lancé par Intel fin 2016. Mais le fournisseur allemand l’a porté, lui, sur une carte au format CompactPCI PlusIO, une architecture dont Men Mikro est un farouche supporter.

Pour rappel, les circuits intégrés de type SoC Atom E3900 affichent une puissance de calcul 1,7 fois supérieure à la précédente génération (les Atom E3800). Ils embarquent deux ou quatre cœurs pour une enveloppe thermique comprise entre 6,5 W et 12 W et affichent des capacités graphiques grandement améliorées avec la présence du moteur graphique Intel de 9e génération, garante d’une performance d’affichage 3D 2,9 fois supérieure (et la possibilité d’y associer jusqu’à trois afficheurs indépendants de résolution 4K). Afin de satisfaire aussi les applications de vision artificielle, les Atom E3900 disposent par ailleurs de quatre unités de traitement d’image vectoriel pour une meilleure visibilité, une meilleure qualité vidéo sous faible luminosité, une meilleure réduction du bruit et une meilleure préservation des détails et des couleurs.

Chez Men, la carte CompactPCI PlusIO F26L est la dernière-née des modèles de calculateurs lames CompactPCI à architecture Intel. Destinée à être insérée dans des châssis CompactPCI ou CompactPCI PlusIO et équipée d’une mémoire RAM DDR3 ECC soudée d’une capacité maximale de 8 Go, elle dispose en face avant de ports VGA (x1), Gigabit Ethernet (x2) et USB 3.0 (x2). Conformément à la spécification CompactPCI PlusIO (PICMG 2.30), des signaux USB 2.0 (x4), Gigabit Ethernet (x2) et PCI Express x1 (x4) sont par ailleurs routés vers le fond de panier via le connecteur arrière d’entrées/sorties J2.

Apte à fonctionner dans une gamme de température comprise entre -40°C et +85°C sur des marchés exigeants comme le ferroviaire, les automatismes industriels et l’énergie, la carte F26L est en outre équipée d’emplacements d’extension (mSATA, microSD, etc.) et d’un composant TPM (Trusted Platform Module) pour le cryptage des données. Elle peut être utilisée comme une simple carte CompactPCI ou comme un calculateur lame capable de piloter à la fois des cartes périphériques CompactPCI et CompactPCI Serial dans un châssis hybride.

Sur le même sujet