L'embarqué > Marchés > Conjoncture > MediaTek, Kioxia et Nvidia se hissent dans le top 10 des fabricants de semi-conducteurs

MediaTek, Kioxia et Nvidia se hissent dans le top 10 des fabricants de semi-conducteurs

Publié le 15 janvier 2021 à 12:06 par Pierrick Arlot        Conjoncture

gartner

Après un recul de 12% en 2019, le chiffre d'affaires mondial des semi-conducteurs a rebondi en 2020 pour atteindre 449,8 milliards de dollars, soit une augmentation de 7,3% par rapport à 2019, selon les données préliminaires de Gartner. En 2020, Intel a conservé sa position de premier fournisseur mondial, suivi comme en 2019 de Samsung Electronics, SK Hynix et Micron. Qualcomm a, quant à lui, fauché la 5e place à Broadcom qui a descendu d’une marche, juste devant Texas Instruments qui reste accroché à sa 7e place. Suivent, selon les chiffres de Gartner, trois nouveaux entrants dans le top 10, MediaTek, Kioxia (ex-Toshiba Memory) et Nvidia en l’occurrence, passés respectivement de la 13e, 14e et 16e places aux rangs de numéros 8, 9 et 10. Les trois sociétés qui en font les frais sont les européens STMicroelectronics et NXP (8e et 9e dans le classement final 2019 publié par Gartner en avril dernier) et Apple.  

Le chiffre d’affaires en semi-conducteurs d’Intel a augmenté en 2020 de 3,7%, précise la société d’études, grâce à la croissance des ventes de processeurs pour serveurs et terminaux clients, son activité principale. Malgré un ralentissement du marché global des téléphones mobiles, ce sont les ventes de smartphones 5G qui ont contribué à la forte progression de sociétés comme Qualcomm et MediaTek, assure Gartner. La montée en puissance de la 5G compenserait en fait la progression plus faible des ventes unitaires par une augmentation du contenu semi-conducteurs en dollars dans les terminaux, et ce grâce à des puces 5G au coût moyen plus élevé et à la présence de composants frontaux RF et de circuits intégrés de gestion de l'alimentation supplémentaires.

« Au début de 2020, on s'attendait à ce que la pandémie de Covid-19 impacte négativement tous les marchés finaux, mais l'effet a été plus nuancé, constate Andrew Norwood, vice-président de Gartner. Certes, l'automobile, l'industriel et certains secteurs du marché de l’électronique grand public ont été durement touchés par la réduction des dépenses des entreprises et des consommateurs. Mais les confinements ont considérablement augmenté le télétravail et l'enseignement en ligne, et tous les marchés qui ont facilité ces activités en ont bénéficié. »

Les besoins en serveurs ont en effet été très forts car les fournisseurs cloud leaders (les « hyperscalers »), qui ont représenté en 2020 plus de 65% des ventes de serveurs, ont joué des coudes pour ajouter de la capacité à leurs centres de données afin de faire face à la demande supplémentaire au moment des confinements du premier semestre. De plus, les achats de PC de la part des entreprises et du grand public au même moment ont entraîné une forte croissance des ventes de processeurs, de mémoires flash Nand et de mémoires DRam.

Ainsi, continue Gartner, les mémoires ont été les composants qui ont le plus performé en 2020 pour toutes ces raisons avec des ventes qui ont généré un chiffre d’affaires de 13,5 milliards de dollars l’année dernière, soit 44% de la croissance globale du marché des semi-conducteurs en 2020. Ce sont les mémoires flash Nand qui ont connu les meilleures performances avec une croissance de 23,9%, à 52,8 milliards de dollars, soit 10,2 milliards de dollars de plus par rapport à 2019.

Sur le même sujet