L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Maxim accélère la conception de systèmes de santé et de bien-être portés sur soi

Maxim accélère la conception de systèmes de santé et de bien-être portés sur soi

Publié le 13 janvier 2016 à 10:19 par François Gauthier        Sous-système Maxim

Maxim accélère la conception de systèmes de santé et de bien-être portés sur soi

2 cm sur 2 cm : telle est la taille du module de détection doté de capteurs d'oxymètrie pulsée et de fréquence cardiaque que lance Maxim pour accélérer le développement d’applications de santé et de bien-être portées sur soi. Référencée MAX30102, cette carte minuscule intègre notamment des LED rouges et infrarouges pour moduler les impulsions nécessaires aux mesures de fréquence cardiaque et de saturation en oxygène dans le sang (SpO2, ou saturation pulsée en oxygène, estimation de la quantité d'oxygène présente dans le sang). Les LED, détecteurs photoélectriques et éléments optiques sont associés à une électronique à faible bruit et à réjection de lumière ambiante.

Le module spécifié pour une gamme de températures étendue (-40°C à +85°C) fonctionne à partir d'une alimentation générale sous 1,8 V et d’une alimentation séparée sous 5 V pour les LED. Il dispose d’une interface I2C pour la communication des données vers l’extérieur.

Pour démarrer une conception, Maxim fournit également une plate-forme d'évaluation comportant le module intégré, associé à un accéléromètre. Et pour un passage en production, la société propose directement la partie module optique miniaturisée (5,6 x 3,3 x 1,55 mm) dotée de 14 broches.

 

Sur le même sujet