L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Maison connectée : les processeurs i.MX 8M de NXP pour applications audio, vidéo et vocales sont disponibles

Maison connectée : les processeurs i.MX 8M de NXP pour applications audio, vidéo et vocales sont disponibles

Publié le 15 janvier 2018 à 12:09 par Pierrick Arlot        Composant  NXP

EVK i.MX 8M

[CES 2018] Annoncés il y a déjà un an par NXP, les processeurs i.MX 8M sont désormais disponibles. Le fournisseur de semi-conducteurs qui les mettaient en œuvre dans plusieurs démonstrations sur le salon CES a spécifiquement calibré ces processeurs d’application pour répondre aux exigences vocales, audio et vidéo des applications de la maison connectée et de la mobilité « intelligente » comme les décodeurs TV OTT (Over-The-Top), les serveurs multimédias résidentiels, les barres de son et les systèmes surround, les assistants vocaux, les télécommandes vocales, la signalisation numérique et autres solutions d’interface homme/machine génériques.

Pour NXP en effet, les commandes vocales constitueront 50% de toutes les recherches Internet d’ici deux ans tandis que les consommateurs tablent de plus en plus sur les objets connectés pour des expériences utilisateur plus sensitives. « L’interaction avec les machines deviendra aussi naturelle que l’utilisation de nos sens humains », anticipe Martyn Humphries, vice-président en charge des processeurs d’application pour le grand public et l’industriel de NXP. A ce titre, les processeurs i.MX 8M, qui s’articulent autour de un à quatre cœurs ARM Cortex-A53 cadencés à 1,5 GHz et épaulés par un Cortex-M4, sont censés répondre aux besoins des développeurs qui recherchent une plate-forme unique associant audio/vidéo et apprentissage automatique pour créer des produits connectés qui puissent être commandés à la voix.

Dans le détail, les i.MX 8M embarquent aussi une unité de traitement graphique compatible OpenGL ES 3.1, OpenGL 3.0, Vulkan et OpenCL 1.2, une unité de traitement vidéo de flux 4Kp60 UltraHD HDR (High Dynamic Range) compatible H.265 et VP9, un sous-système audio (jusqu’à 20 canaux, DSD512) et un éventail d’interfaces de connectivité haut débit (2x USB 3.0 avec PHY, contrôleur Gigabit Ethernet, PCIe 2.0…). Les processeurs peuvent aussi prendre en charge deux afficheurs indépendants (Mipi-DSI, HDMI 2.0a) et deux caméras (Mipi-CSI). Ajoutons que les i.MX 8M, aptes à fonctionner dans une plage de température comprise entre -40°C et 105°C dans des versions industrielles, peuvent exécuter les environnements Linux, Android (dont Android Things) et FreeRTOS.

Le kit NXP i.MX 8MQuad (photo en en-tête) fournit, quant à lui, une plate-forme d’évaluation rapide des processeurs i.MX 8MDual, 8MDual et 8MQuadLite.

   

Sur le même sujet