L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Luos lève 1,2 M€ pour amener les bonnes pratiques du développement Web au développement sur microcontrôleur

Luos lève 1,2 M€ pour amener les bonnes pratiques du développement Web au développement sur microcontrôleur

Publié le 23 février 2021 à 12:45 par Pierrick Arlot        Conjoncture

Equipe Luos

Trois ans après sa création, la société Luos, à laquelle L’Embarqué a consacré un portrait de start-up en 2020, annonce une première levée de fonds de 1,2 million d’euros, bouclée auprès d’Aquiti Gestion, Skalepark, Foreis, Bpifrance, la région Nouvelle-Aquitaine, Airbus Développement et Michelin Développement. Une nouvelle étape clé qui permettra à la start-up soutenue par ADI et Unitec de démocratiser en France sa technologie open source embarquée, de doubler ses effectifs et d’exporter sa philosophie et sa méthodologie aux Etats-Unis, en Allemagne et Espagne, au Japon et en Corée du Sud.

L’idée qui a sous-tendu la création de la société bordelaise Luos est la volonté d’amener vers l’embarqué les bonnes pratiques du Web, et plus particulièrement la notion de microservices et d’API, pour rendre les systèmes plus modulaires et plus fiables, et les développements plus pérennes.

Dans la pratique, Luos - c’est aussi le nom de la technologie développée par la start-up dont les prémices sont à chercher du côté des laboratoires de l’Inria à Bordeaux - fonctionne comme une architecture à microservices et comme un environnement d’exécution distribué. Elle permet d’encapsuler n’importe quelle application ou pilote logiciel dans un module capable de communiquer et d’interagir avec n’importe quel autre au sein d’un réseau Luos

En d’autres termes, Luos encapsule les fonctions hardware et software sous forme de microservices pour que chaque appareil électronique ait un ensemble de fonctions qui communiquent et se reconnaissent, mais restent indépendantes les unes des autres.

Les avantages sont multiples. Tout d’abord cela permet aux utilisateurs de faire évoluer leurs produits par fonction, sans se soucier de la façon dont celles-ci communiquent. Ensuite, Luos simplifie la création d’options et de gammes de produits, et permet donc de capitaliser sur les développements passés grâce à son abstraction hardware. Et enfin cela permet de segmenter le travail en équipe.

Concrètement, l’entreprise met gratuitement à disposition des développeurs embarqués, des directeurs techniques et des directions de l’innovation, une méthodologie modulaire pour simplifier la création et le partage de conteneurs logiciels et d’API.

Si l’offre de la jeune entreprise a d’abord séduit les secteurs des nouvelles mobilités, de l’électroménager intelligent et de la robotique de service (avec des utilisateurs comme 3DiTex, Cala, Nimbl’Bot ou Pollen Robotics), Luos affirme être aujourd’hui approché par les secteurs de l’aéronautique, de l’aérospatial, de la robotique industrielle et de l’Internet des objets, et par des entreprises outre-Atlantique. Pour poursuivre son développement, Luos va en particulier ouvrir 10 postes en 2021 pour doubler ses effectifs sur des profils techniques, commerciaux, marketing et « customer success ».

Sur le même sujet