L'embarqué > Logiciel> Start-up

Start-up

IoTerop se fait le champion du protocole de "device management" pour objets connectés LwM2M

Publié le 07 juin 2019 à 07:20 par Pierrick Arlot        

La jeune pousse montpelliéraine IoTerop commercialise depuis 2017 une pile protocolaire de faible empreinte mémoire qui rend n’importe quel objet connecté conforme aux standards LwM2M, Ipso et CoAP. Cette pile logicielle permet les mises à jour de firmware over-the-air, la gestion à distance (provisionnement, configuration, contrôle-commande, diagnostic…), la récupération de données en environnements contraints et la sécurisation des communications...

Partager
Lire

Deepomatic embarque la reconnaissance visuelle dopée à l’IA au plus près des applications industrielles

Publié le 15 mars 2019 à 11:16 par Pierrick Arlot        

Issue des travaux de l’Inria, la start-up française Deepomatic a développé une solution de reconnaissance visuelle fondée sur l’intelligence artificielle qui peut s’exécuter indépendamment du cloud et satisfaire les applications de contrôle qualité, de maintenance prédictive, de surveillance liée à la sécurité, de diagnostic médical… La jeune société compte déjà une vingtaine de références. ...

Partager
Lire

Le fabricant d’objets connectés sur mesure Kaertech parie sur le design de référence IoT LoRa de Kerlink

Publié le 08 février 2019 à 10:02 par Pierrick Arlot         Kerlink

Il y a tout juste un an, à l’occasion du salon Embedded World 2018, le français Kerlink, qui fut l’une des premières entreprises à se positionner sur le marché des passerelles pour réseaux IoT longue portée et basse consommation compatibles LoRa, avait dévoilé un design de référence pour objets connectés basse consommation. ...

Partager
Lire

ThingType se pose en guichet unique pour accélérer le prototypage de produits électroniques

Publié le 02 juillet 2018 à 09:37 par Pierrick Arlot        

La filière électronique, telle qu’elle existe aujourd’hui, peut apparaître techniquement trop complexe à des clients potentiels non aguerris aux arcanes de l’électronique, comme en regorge le monde de l’Internet des objets. Ces non-experts perçoivent le processus de développement de prototypes comme très fragmenté, long et générateur de risques. Pour simplifier leur travail, ThingType propose un service en ligne automatisé d’aide à la définition d’architecture et de prototypage. ...

Partager
Lire

Carfit associe analyse vibratoire et IA enfouie pour la maintenance prédictive des organes passifs du véhicule

Publié le 04 juin 2018 à 12:11 par François Gauthier        

En capturant des données vibratoires au sein d'un véhicule en mouvement et en analysant ces données par rapport à une blibliothèque de signatures vibratoires, la start-up française Carfit apporte la notion de maintenance prédictive à des organes passifs des automobiles, jusque-là peu considérés par les constructeurs en termes de surveillance active : pneus, freins, amortisseurs......

Partager
Lire

Wisebatt accélère la conception d’objets connectés alimentés par batterie… via un prototype virtuel

Publié le 23 mai 2018 à 07:48 par François Gauthier        

Avec sa technologie de prototypage virtuel et de simulation d’un objet connecté alimenté par batterie, la start-up française Wisebatt apporte un logiciel d’aide à la conception de la partie électronique desdits objets qui permet d’évaluer leur autonomie au tout début du cycle de conception....

Partager
Lire

Avec Snips, les assistants vocaux intégrés dans les objets connectés sont indépendants du cloud

Publié le 23 avril 2018 à 11:01 par Pierrick Arlot        

La jeune société française Snips a développé une plate-forme de reconnaissance vocale bâtie sur une technologie d’intelligence artificielle maison qui peut s’exécuter sur un équipement quel qu’il soit, et ce indépendamment du cloud. Une caractéristique garante de faible latence et de protection des données utilisateur. ...

Partager
Lire

Avec une simulation Conwip, Wipsim réduit les files d’attente sur les lignes de production

Publié le 16 avril 2018 à 12:12 par François Gauthier        

Les algorithmes avancés de la jeune société française Wipsim permettent aux industriels de régler et d’optimiser le cadencement de lignes de fabrication à forte variabilité afin de réduire les délais de production. Une approche qui repose sur une utilisation simple de la méthode Conwip qui s’inscrit dans le mouvement Industrie 4.0....

Partager
Lire

Avec Cogito, l’apprentissage automatique temps réel par réseau de neurones se fait au plus près des machines

Publié le 15 janvier 2018 à 12:46 par François Gauthier        

En glissant une technologie de réseau de neurones sur des cartes industrielles insérées dans des châssis de National Instruments, Cogito Instruments apporte une approche novatrice aux applications de surveillance de machines d’inspection, de gestion de robots... et propose de manière naturelle l'apprentissage automatique au plus près des machines. Une voie vers la démocratisation de la maintenance prédictive et, de manière plus large, de l'intelligence artificielle dans les usines. ...

Partager
Lire

SmartViser transforme un smartphone standard en outil de tests automatisés de mobiles et réseaux

Publié le 18 décembre 2017 à 10:20 par Pierrick Arlot        

Spécialisé dans le développement de solutions d’évaluation de la qualité d’expérience et de la qualité de service, SmartViser automatise les phases de test de terminaux mobiles et de réseaux cellulaires à partir d’une simple application installée sur un smartphone du marché. La jeune pousse rennaise lorgne aussi sur les marchés de l’automobile et de la ville intelligente...

Partager
Lire

ECS3D développe le premier logiciel de conception de qualité industrielle adapté à la plastronique

Publié le 20 novembre 2017 à 10:38 par Pierrick Arlot        

Créé en 2016, ECS3D a élaboré un logiciel de conception plastronique applicable à la fabrication de PCB (Printed Circuit Board) avec des technologies d’impression 3D et taillé pour des applications véritablement industrielles. La jeune société démarche en ce moment même de grands éditeurs afin de réunir des codeurs qui pourront développer concrètement l'outil Möbius. ...

Partager
Lire

Avec sa plate-forme d’ingénierie collaborative, Kicklox veut devenir le tiers de confiance des projets de R&D

Publié le 09 octobre 2017 à 11:46 par Pierrick Arlot        

Avec 4 500 ingénieurs qualifiés recrutés en un an et plus de 200 projets de R&D menés à bien à ce jour, la plate-forme d’ingénierie collaborative lancée par la start-up Kicklox en 2016 est en passe de s’imposer sur le marché de l’externalisation des projets de recherche et développement...

Partager
Lire

Lire les articles suivants