L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > L’Imec et Analog Devices planchent sur les briques de base des futurs objets connectés

L’Imec et Analog Devices planchent sur les briques de base des futurs objets connectés

Publié le 12 octobre 2017 à 10:32 par Pierrick Arlot        Composant  Analog Devices

Capteur géolocalisation indoor

L’Imec, le célèbre institut belge de R&D en microélectronique et nanotechnologies, vient de signer un partenariat de recherche stratégique avec Analog Devices en vue de développer certaines composantes essentielles de la prochaine génération d’objets connectés. Deux initiatives ont déjà été lancées en ce sens en vue de contribuer à abaisser encore la consommation de ces objets mais aussi d’y injecter des fonctions de détection considérablement améliorées, voire inédites.

Prototype d'un capteur du géolocalisation indoor basse consommation

L’Imec et Analog Devices se sont notamment engagés dans des travaux de recherche sur la technique de géolocalisation indoor dans le contexte de l’industrie et du bâtiment intelligents. « Concrètement nous voulons développer un capteur qui puisse localiser les objets de façon fiable et avec une précision jusqu’à cinq fois meilleure que les meilleures solutions actuellement disponibles », précise Kathleen Philips, directrice de programmes à l’Imec.

La seconde initiative lancée par les deux partenaires se focalise sur la création (et la commercialisation future) d’un détecteur de fluide particulièrement intégré, utilisable dans divers domaines d’application à l’instar de l’analyse d’eau, de sang ou d’urine. « Notre capteur monopuce est équipé de multiples électrodes et se caractérise par des dimensions et un coût réduit tout en affichant une sensibilité et une précision parmi les meilleurs du moment », affirme Kathleen Philips.

Prototype d'un capteur de fluide intégré basse consommation

Sur le même sujet