L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > L’IEEE veut adapter les technologies Wi-Fi les plus récentes aux véhicules connectés

L’IEEE veut adapter les technologies Wi-Fi les plus récentes aux véhicules connectés

Publié le 06 juin 2018 à 12:36 par Pierrick Arlot        Architecture

Wi-Fi automobile

L’organisme de normalisation IEEE a formé deux nouveaux groupes d’étude chargés de promouvoir et de déployer les dernières générations du standard 802.11 (le Wi-Fi en d’autres termes) dans deux domaines d’application spécifiques : les environnements automobiles et les services de diffusion d’informations. Les deux groupes en sont aujourd’hui au stade préliminaire et encouragent pour l’heure toutes les parties intéressées à apporter leurs contributions dans la définition des objectifs des futurs amendements IEEE 802.11.

Le groupe d’étude IEEE 802.11 Next Generation V2X (NGV) explore actuellement les divers moyens d’appliquer les technologies Wi-Fi les plus récentes dans de nouvelles applications d’accès sans fil pour environnements automobiles où des exigences supérieures en débit, en fiabilité, en efficacité et/ou en portée sont attendues. La technologie de communication V2X (Vehicle-to-Everything) rend possible, rappelons-le, le partage d’informations de façon sécurisée et anonyme entre véhicules, infrastructures routières et, éventuellement, piétons dans un rayon d’un kilomètre. Mais, même si de nombreuses sociétés travaillent sur les procédés V2X cellulaires (C-V2X, lire notre article ici), seul le standard IEEE 802.11p, qui exploite la bande de fréquence des 5,9 GHz et s’appuie sur une version ancienne du Wi-Fi, est aujourd’hui considéré par les spécialistes comme une technologie V2X éprouvée et commerciale apte à améliorer la sécurité des véhicules, fluidifier la circulation sur les routes et abaisser les émissions polluantes.

« Les évolutions des technologies pour voiture autonome, de la connectivité véhicule à véhicule et véhicule à infrastructure routière, des offres d’info-divertissement en environnement automobile nécessitent des débits plus élevés ainsi qu’une fiabilité et une efficacité améliorées par rapport à ce que propose aujourd’hui le standard 802.11p », indique Bo Sun, président du groupe IEEE 802.11 NGV.

Le groupe d’études IEEE Broadcast Services (BCS) va, de son côté, explorer les nouveaux cas d’usage pour la diffusion d’informations localisées (en parallèle aux données) sur des réseaux locaux sans fil IEEE 802.11, et ce sans que les récepteurs aient à se connecter de manière active à un point d’accès, le tout avec des contraintes de sécurité drastiques. Les applications visées vont de la diffusion d’informations « locales » sur les lieux d’événements ou d’attractions touristiques, et dans les galeries commerciales, les gares, les aéroports, etc. Est également visée la diffusion d’informations plus fluides comme la mise à jour des conditions de circulation automobile, la disponibilité de places de stationnement, l'émission d'informations d’urgence ou l'envoi d'instructions émanant d’objets connectés.

Sur le même sujet