L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > L’Europe et la Corée vont développer d’ici 2018 un premier réseau prototype 5G combinant terrestre et satellite

L’Europe et la Corée vont développer d’ici 2018 un premier réseau prototype 5G combinant terrestre et satellite

Publié le 20 avril 2017 à 10:07 par Pierrick Arlot        Architecture

Projet 5G Champion

Le CEA-Leti a pris la tête d’un projet associant une vingtaine de partenaires européens et sud-coréens dont l’objectif est de délivrer un prototype de réseau 5G pleinement intégré et opérationnel qui, pour la première fois au monde, combinera des communications radio terrestres à l’état de l’art dans les bandes millimétriques et des technologies satellite inédites. Ce prototype, qui s’appuiera sur un réseau d’accès et un cœur de réseau ad hoc, devra être fonctionnel au moment de l’ouverture des prochains Jeux olympiques d’hiver à Pyeongchang en février 2018.

Le réseau 5G ainsi déployé intégrera des technologies d’accès radio multiples (multi-RAT) afin de desservir des terminaux utilisateur dans le cadre d’applications variées (accès mobile large bande à haut débit, Internet des objets, etc.). Sous l’égide du CEA-Leti, le projet devrait s’attacher à relever un certain nombre de défis auxquels sont confrontés les concepteurs de réseaux 5G comme la réduction du temps de latence (à quelques millisecondes), le fourniture de hauts débits dans les environnements utilisateur très denses, l’amélioration de la qualité de service dans des conditions de grande mobilité et de la géolocalisation de précision, le support d’une flexibilité maximale pour la reconfiguration des équipements grâce au logiciel, la réduction du coût de gestion réseau, etc.

Au niveau européen, le projet 5G Champion réunit, outre le CEA-Leti, Nokia, Intel Allemagne, Thales, l’institut Fraunhofer, l’université d’Oulu, Telespazio et iMinds. Côté coréen, le projet implique l’institut Etri (Electronics and Telecommunications Research Institute), SK Telecom, KT, Eluon, Clever Logic, Insoft, Mobigen, HFR et plusieurs universités et organismes de recherche. « La démonstration de technologies clés pour la 5G dans un environnement de type preuve de concept à l’occasion des Jeux olympiques de 2018 offrira le maximum de visibilité pour les techniques disponibles, deux ans avant le lancement officiel de la 5G », s’enthousiasme Emilio Calvanese Strinati, directeur en charge des programmes stratégiques sur les systèmes intelligents et les télécommunications au CEA-Leti.

Sur le même sujet