L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Les Trophées de l’embarqué 2015 récompensent Handisco, Krono-Safe, Partnering Robotics, Qivivo, Rolls-Royce, Suricog et Terradona

Les Trophées de l’embarqué 2015 récompensent Handisco, Krono-Safe, Partnering Robotics, Qivivo, Rolls-Royce, Suricog et Terradona

Publié le 07 décembre 2015 à 14:40 par François Gauthier        Conjoncture

Trophées de l'embarqué

C’est à l’occasion de la huitième édition des Assises de l’embarqué qui s'est tenue le 7 décembre 2015 à Paris sous l’égide d’Embedded France que les traditionnels Trophées de l’embarqué 2015 ont été remis. Les Assises de l'embarqué ont été organisées en partenariat avec la DGE (Direction générale des entreprises), Cap'tronic, le Syntec Numérique et les pôles de compétitivité AerospaceValley, Images et Réseaux, Minalogic et Systematic.

Sept sociétés, dont les réalisations de systèmes embarqués intègrent une composante logicielle prépondérante et innovante, ont été récompensées. Il s’agit des sociétés Handisco, Krono-Safe, Partnering Robotics, Qivivo, Rolls-Royce, Suricog et Terradona.

- Handisco a reçu le Trophée de l'embarqué pour la santé et l’aide à la personne pour un dispositif intelligent et connecté destiné à faciliter le déplacement des personnes non-voyantes ou malvoyantes en ville. La jeune start-up nancéenne a développé une canne blanche intelligente équipée de détecteurs d'obstacles et connectée en temps réel à son environnement afin d’améliorer la vie des personnes mal ou non-voyantes.

- Krono-Safe est récompensé par le Trophée des technologies de l’embarqué pour son environnement de développement Asterios qui permet de développer des applications temps réel critiques et complexes sur des processeurs cibles mono- ou multicœurs pour l’automobile, le ferroviaire, l’aérospatial, la Défense, les automates industriels, les systèmes médicaux. La jeune société s’appuie sur le système d’exploitation temps réel Krono-OS , capable de traiter plusieurs applications en parallèle et de respecter des contraintes fortes en termes de sûreté de fonctionnement. L’Embarqué a réalisé un portrait de la société et détaillé sa technologie ici.

- Qivivo a décroché le Trophée de l’objet connecté avec son thermostat intelligent qui simplifie la programmation de systèmes de chauffage de bâtiments, et entraîne des économies d’énergie importantes. Ce thermostat connecté assure un pilotage automatique du chauffage sans programmation grâce à un apprentissage de la thermique et à des analyses prédictives issues de technologies d’analyse des données venant du monde automobile. L’Embarqué a réalisé un portrait de la société et détaillé sa technologie ici.

- Suricog et Terradona se partagent ex-æquo le Trophée du capteur embarqué. Suricog l'obtient pour sa solution Suriqat, une technologie qui amène une interaction instantanée entre un utilisateur et un écran numérique en s’appuyant sur une technologie embarquée de suivi des mouvements de l’œil. L’objet Weetsy est une innovation qui révolutionne l’interface homme-machine en proposant des outils pilotés par le regard. Terradona, de son côté, a inventé un objet connecté qui se positionne à l’embouchure de conteneurs aériens ou enterrés et qui se présente à la fois comme un système de caractérisation des déchets et comme un indicateur de niveau de remplissage. Avec son système Cliiink, la jeune société aixoise invente en sus le concept de consigne 2.0 en récompensant le geste de tri sélectif de déchets ménagers, et en accordant des points de bonification aux personnes qui utilisent correctement les conteneurs (du verre dans le conteneur à verre, du papier dans le conteneur à papier, etc.). L’Embarqué a réalisé un portrait de la société et détaillé sa technologie ici .

- Le Trophée de l’embarqué critique a été́ remis à la société́ Rolls-Royce pour une carte passerelle unidirectionnelle destinée à interfacer deux réseaux industriels entre eux en respectant des contraintes élevées en termes de sureté́ de fonctionnement et de sécurité́ pour des applications dans le domaine du nucléaire.

- Enfin le jury a décidé d’attribuer un Prix spécial, décerné cette année à la société Partnering Robotics, pour son projet de robot domestique baptisé Diya One. Un robot capable de prendre soin des environnements intérieurs et du confort des occupants, notamment en purifiant l’air via un système validé et testé par le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment). L'engin peut se décrire comme une plate-forme multiservice qui se déplace de façon autonome grâce à des algorithmes d’intelligence. 

Sur le même sujet