L'embarqué > Normes & spécifications > Communication > Les produits compatibles Thread peuvent être mis en service et contrôlés via un équipement Bluetooth

Les produits compatibles Thread peuvent être mis en service et contrôlés via un équipement Bluetooth

Publié le 10 juillet 2019 à 12:42 par Pierrick Arlot        Communication

Thread-Bluetooth

Promoteur du protocole réseau du même nom développé à l’origine pour le marché de la maison connectée, le Thread Group annonce la disponibilité de la version 1.2 de son protégé, caractérisée par, dixit l’organisme, "des améliorations de performances permettant de créer des réseaux maillés, réactifs et échelonnables d’équipements alimentés sur piles ou batteries, et ce sans compromis sur la consommation, la sécurité et la connectivité de bout en bout".

Présentée comme rétrocompatible avec la mouture 1.1 du protocole, disponible depuis 2017, la version Thread 1.2 se distinguerait par des gains en consommation, pour une autonomie améliorée, et par l’intégration d’extensions Bluetooth Low Energy (BLE) visant à étendre la connectivité IP et la sécurité de bout en bout aux produits compatibles BLE comme les smartphones. Elle standardise ainsi le procédé de mise en service (commissioning) Thread hors bande via Bluetooth et permet à des équipements dotés uniquement d’une radio BLE de participer pleinement à un réseau maillé Thread (voir illustration ci-dessous).

On rappellera que Thread est un protocole de communication IPv6 bâti sur les couches IEEE 802.15.4 et 6LoWPAN. Accessible sans paiement de redevances, il est présenté comme idéal pour la mise en place de réseaux radio maillés résidentiels basse consommation, échelonnables et sécurisés avec accès direct à Internet et au cloud pour tous les équipements qui y sont connectés. Le protocole Thread est soutenu par l’organisme industriel du même nom, emmené par Apple, Arm, Google/Nest, Nordic Semiconductors, NXP Semiconductors, Osram, Qualcomm, Schneider Electric, Siemens, Silicon Labs, Somfy et Yale Security. Avec OpenThread, il existe par ailleurs une implémentation open source du protocole.

A noter enfin que, pour les applications de grande échelle, Thread 1.2 dispose d’extensions dites « professionnelles » qui garantissent une sécurité de niveau entreprise grâce à des mécanismes d’authentification, d’autorisation et de traçabilité (AAA, Authentification, Authorization and Accounting) plus sophistiqués. Les entreprises peuvent aussi consolider plusieurs réseaux Thread au sein d’un grand réseau Thread virtuel doté de milliers de nœuds et d’un système de gestion et d’adressage stable et prédictible et ce grâce au protocole IPv6, assure le Thread Group.

Sur le même sujet