L'embarqué > Logiciel > Test & Validation > Les modèles Simulink et Stateflow ont leur outil de test et de validation signé Reactive Systems

Les modèles Simulink et Stateflow ont leur outil de test et de validation signé Reactive Systems

Publié le 10 décembre 2018 à 13:00 par François Gauthier        Test & Validation ISIT

Reactis ISIT

L’objectif affiché de l’américain Reactive Systems (distribué en France par ISIT) est de fournir aux ingénieurs de développement des outils de test et de validation automatisés pour les modèles développés avec les outils Simulink et Stateflow de MathWorks, ainsi que pour des applications écrites en C. Le point clé de la technologie étant la génération automatique des tests à partir de ces modèles ou d’un code C. Avec la version 2018 de sa plate-forme Reactis, la société vise à augmenter les capacités de simulation et de test proposées, gage selon elle d’une amélioration de la qualité, de la fiabilité et de la sécurité des logiciels embarqués. Et ce dans un cadre où aujourd’hui une proportion de plus en plus importante du code embarqué provient d’outils de modélisation mathématique, en parallèle avec du code issu de langages de programmation natifs, comme le C.

Au sein de Reactis version V2018, le mode de simulation guidé par l'utilisateur via le module Reactis Simulator permet de spécifier les entrées de niveau supérieur du modèle lors de son exécution. Ce type d’approche “pas à pas” est utile pour déboguer le modèle et pour construire des tests de manière interactive. Les boutons de contrôle pour cette méthode sont dorénavant disponibles directement dans la boîte de dialogue. La sélection des signaux d’entrée peut être faite par un sous-ensemble de toutes les entrées ou toutes les sorties, des points de test ou des variables de configuration.

Pour spécifier la valeur d'une entrée, on peut lui donner une valeur concrète (précédemment prise en charge) ou définir une expression pouvant faire référence aux valeurs précédentes des entrées ou à l'heure de la simulation. Ce qui offre un moyen pratique de générer divers types de signaux.

Pour visualiser aisément les données de test, ces dernières peuvent être directement affichées dans le navigateur de la suite de tests, et ce pour tous les signaux (entrées, sorties, points de test) contenus dans une suite de tests.

Au-delà, la suite V2018 prend en charge le logiciel Matlab R2018a et des blocs de table de consultation (Lookup Table Block) dans lesquels le type de sortie ne correspond pas au type intermédiaire.

 

Sur le même sujet