L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > Les luminaires LED transmettent aussi des données à un débit de 42 Mbit/s

Les luminaires LED transmettent aussi des données à un débit de 42 Mbit/s

Publié le 23 septembre 2016 à 07:28 par Pierrick Arlot        Objet de la semaine

Li-Fi by Lucibel

Spécialiste des éclairages à base de diodes électroluminescentes (LED), la société française Lucibel a lancé l’industrialisation du premier luminaire Li-Fi dont l’extrême originalité est de permettre un accès bidirectionnel à Internet… via la lumière ! Le Li-Fi (Light Fidelity) exploite les capacités de modulation haute fréquence des LED pour véhiculer des débits pouvant atteindre plusieurs dizaines de mégabits par seconde sur une distance de trois à cinq mètres. Selon Lucibel, les performances de cette connexion bidirectionnelle ont été multipliées par quatre depuis l’installation par la firme française d’un premier prototype en juin 2015 et atteignent désormais 42 Mbit/s. La réception des données émises par le luminaire, relié par une prise RJ-45 à une infrastructure Ethernet, se fait par l’intermédiaire d’une clé USB Li-Fi dont la taille a été, quant à elle, divisée par cinq.

Issus d’un partenariat signé entre la société écossaise pureLiFi et Lucibel, le luminaire et la clé USB Li-Fi sont fabriqués en exclusivité par le Français sur son site industriel de Barentin en Seine-Maritime, qu’ils soient commercialisés par Lucibel ou par le Britannique. "La production de cette solution Li-Fi en France s’inscrit totalement dans la nouvelle stratégie industrielle de Lucibel engagée depuis plus de deux ans, a commenté Edouard Lebrun, directeur de l’Innovation chez Lucibel. Grâce à la relocalisationde la fabrication en France, nous avons pu développer, industrialiser et mettre sur le marché les produits Li-Fi en moins de quinze mois, ce qui nous permet de proposer la seule solution du marché facilement intégrable dans un bâtiment."

Dans un premier temps, la solution « LiFi by Lucibel » sera commercialisée essentiellement auprès des professionnels pour offrir un accès mobile à Internet, là où le Wi-Fi est peu ou mal déployé. Avec des cibles prioritaires de déploiement dans les lieux où la sécurité des données est un enjeu majeur (banques, Défense, centres de R&D, bureaux de direction générale, sécurité privée…), où le Wi-Fi est proscrit (hôpitaux, crèches, écoles, industrie…) et où la densité des utilisateurs est très élevée (bureaux partagés, aéroports, hôtels, salles de réunion, espaces de congrès…). Des endroits où les avantages du Li-Fi (impossibilité de pirater à distance un réseau Li-Fi, absence d’ondes radio potentiellement nocives pour la santé, etc.) jouent à plein.

Plusieurs grands noms ont déjà été séduits par le Li-Fi de Lucibel, si l’on en croit le Français, qui cite Nexity, premier acteur intégré de l’immobilier dans l’Hexagone, Microsoft, qui intègre actuellement le Li-Fi sur son centre d’innovation d’Issy-les-Moulineaux, et, bien évidemment Schneider Lucibel Managed Services (SLMS), joint-venture entre Schneider Electric et Lucibel qui commercialise également la solution à travers son offre « LiFi As A Service by SLMS ».

Lucibel compte attaquer le marché grand public d’ici à trois ans, le temps que la technologie Li-Fi soit intégrée dans des smartphones ou des tablettes.

 

 

Sur le même sujet