L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Les jours du minimodule IoT Curie et de la carte Arduino 101 d'Intel sont comptés

Les jours du minimodule IoT Curie et de la carte Arduino 101 d'Intel sont comptés

Publié le 22 août 2017 à 16:15 par Pierrick Arlot        Sous-système Intel

Arduino 101

Au tout début de l’été, Intel annonçait pour décembre 2017 (avec plus ou moins de discrétion) la fin de vie de plusieurs de ses cartes de prototypage et modules IoT, dont les modèles Galileo, Galileo 2, Edison et Joule (lire notre article ici). Finalement c’est toute l’offre matérielle calibrée pour l’Internet des objets et les makers du numéro un des semi-conducteurs (hors composants) qui va être mise hors course.

Le minimodule Curie ainsi que la carte de prototypage Arduino bâtie sur cette brique de base (référencée Arduino 101 aux Etats-Unis et Genuino 101 ailleurs) arriveront eux aussi en fin de vie dans les prochains mois, nous apprend le site www.cnx-software.com (fin 2017 pour l’Arduino 101, mi-2018 pour Curie).

Pour rappel, la carte Arduino/Genuino 101 affiche les mêmes dimensions et les mêmes périphériques que la célèbre carte Arduino UNO (68,6 × 53,4 mm) mais elle dispose en sus et en standard de la connectivité Bluetooth Low Energy et d’un accéléromètre/gyroscope 6 axes. Des fonctionnalités qui sont en fait intégrées au sein même du module Curie embarqué, bâti autour d’un processeur Quark à architecture x86 et d’un cœur ARC, tous deux cadencés à 32 MHz.

Dans un post, Intel a précisé être à la recherche d’équipementiers tiers pour assurer la fabrication à terme de l’Arduino 101 (sans plus de précisions).

On notera toutefois que plusieurs sociétés utilisatrices du minimodule Curie sur leurs propres cartes de développement risquent d’être légèrement gênées aux entournures. C’est notamment le cas de Seco (pour la carte open source Udoo x86), de Gumstix (pour la carte Radium 96BIE) ou de Farnell (pour la carte TinyTILE). A suivre donc.

Sur le même sujet