L'embarqué > Marchés > Perspective > Les dépenses annuelles en matière d’Internet des objets vont passer de 800 à 1 400 Md$ d’ici à 2021

Les dépenses annuelles en matière d’Internet des objets vont passer de 800 à 1 400 Md$ d’ici à 2021

Publié le 19 juin 2017 à 11:40 par Pierrick Arlot        Perspective

IDC-IoT-2017

Selon IDC, les dépenses mondiales en matière d’Internet des objets vont dépasser cette année les 800 milliards de dollars, en progression de 16,7% par rapport à 2016, et croître à un rythme effréné pour atteindre près de 1 400 milliards de dollars au vu des investissements massifs des entreprises en matériels, logiciels, services et connectivité liés à l’IoT. « La question n’est plus de savoir quel sera le nombre d’objets connectés, lance Carrie MacGillivray, vice-présidente IoT et mobilité cher IDC. L’IoT n’atteint sa vraie valeur que lorsque le logiciel et les services permettent la capture et l’interprétation des données produites par les points d’extrémité IoT puis une action sur ces mêmes données. »

Plus prosaïquement, les cas d’usage IoT qui devraient attirer les investissements les plus importants cette année sont les activités de fabrication (105 milliards de dollars), la surveillance de fret (50 Md$) et la gestion des moyens de production (45 Md$). Les technologies de smart grid pour les réseaux d’eau, de gaz et d’électricité, ainsi que le bâtiment intelligent seront également à la fête, assure IDC, avec des investissements respectifs de 56 Md$ et 40 Md$ respectivement en 2017.

Si tous ces cas d’usage absorberont encore la majeure partie des dépenses IoT d’ici à 2021, la maison connectée sera toutefois l’un des secteurs qui progresseront le plus vite sur la période considérée avec un taux de croissance annuel moyen de 19,8%, ajoute la société d’études, avec le marketing contextuel en magasin (+20,2%), la recharge de véhicules électriques (+21,1%), et l’automatisation des installations aéroportuaires (+33,4%).

En termes de secteurs industriels, ce sont les secteurs de la fabrication (183 Md$), des transports (85 Md$) et des services d’intérêt public (utilities) (66 Md$) qui devraient dépenser le plus dans le domaine de l’IoT cette année, sachant que les investissements IoT pluri-industriels (qui représentent les cas d’usage communs à plusieurs secteurs industriels comme les véhicules connectés ou les bâtiments intelligents) devraient se monter à quelque 86 milliards de dollars cette année. Les objets connectés grand public, quant à eux, constitueront le quatrième poste de dépenses IoT en 2017, à 62 milliards de dollars, constate encore IDC, et se hisseront sur la troisième marche du podium d’ici à 2021.

D’un point de vue technologique, le « matériel » attirera la majeure partie des investissements IoT et ce sur la période considérée, à l’exception de l’année 2021 où les services lui brûleront la politesse, anticipe la société d’études. Selon IDC, les capteurs et  les modules qui connectent les points d’extrémité aux réseaux domineront les dépenses matérielles tandis que, côté logiciels, les investissements dans les applications seront majoritaires.

Ce sont toutefois les dépenses logicielles qui progresseront le plus vite avec des croissances annuelles moyennes de 29% et de 20,5% respectivement pour les logiciels transversaux et pour les logiciels d’analyse. Les investissements en matériels et logiciels de sécurité devraient aussi croître fortement d’ici à 2021 avec des progressions moyennes de 15,1% et de 16,6% par an respectivement.   

Sur le même sujet