L'embarqué > Logiciel > Développement > L’environnement de développement C/C++ d’IAR supporte désormais plus de 10 000 processeurs

L’environnement de développement C/C++ d’IAR supporte désormais plus de 10 000 processeurs

Publié le 27 mai 2015 à 11:37 par Pierrick Arlot        Développement IAR Systems

IAR Systems

L’environnement de développement C/C++ IAR Embedded Workbench de l’éditeur suédois IAR Systems vient de franchir une étape significative de son histoire. Cet IDE, où l’on retrouve notamment un compilateur, un assembleur, un éditeur de liens et un débogueur, supporte désormais plus de 10 000 microcontrôleurs ou microprocesseurs. Un record qui, selon IAR, permet aux utilisateurs de travailler avec les mêmes outils sur virtuellement n’importe quel processeur 8 bits, 16 bits ou 32 bits du marché, la société s’étant engagée depuis longtemps dans des partenariats stratégiques avec des poids lourds comme Renesas, Atmel, STMicroelectronics, Freescale et Texas Instruments.

« Le fait que nos clients puissent conserver leur environnement de développement alors qu’ils migrent vers de nouvelles plates-formes matérielles, tout en réutilisant une grande partie du code existant, est synonyme de gain de temps et d’argent », s’est félicité Mats Ullström, promu y a quelques semaines au poste de Chief Operating Officer de la firme suédoise.

On notera que la toute récente version 9.20 de l’environnement IAR Embedded Workbench for 8051 s’est enrichie du support des microcontrôleurs EFM8 que Silicon Labs a lancés à l’occasion d’Embedded World 2015. Cette famille 8 bits se répartit en trois gammes et est destinée aux applications à ultrabasse consommation et de faible encombrement dans le domaine de la maison et du bâtiment intelligents, des dispositifs portés sur soi, des produits d’électronique grand public, des jouets, de la commande de moteur et des objets industriels. La version 9.20 de l’environnement IAR Embedded Workbench for 8051 se distingue aussi par sa capacité à faire exécuter le compilateur en plusieurs processus parallèles afin d’utiliser au mieux les différents cœurs de processeur disponibles sur le PC hôte.

Sur le même sujet