L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Le SGeT compte produire des standards de cartes embarquées pour l’Internet des objets

Le SGeT compte produire des standards de cartes embarquées pour l’Internet des objets

Publié le 05 juin 2015 à 11:30 par Pierrick Arlot        Architecture

SGeT eNUC

Organisme de standardisation à qui l’on doit déjà des spécifications de cartes et modules embarqués aux dimensions compactes comme les formats Smarc, Qseven 2.0 et eNUC, l’organisme SGeT (Standardization Group for Embedded Technologies) compte former un nouveau groupe de travail qui se concentrera sur l’édification de standards de calculateurs embarqués pour l’Internet des objets.

Dans cette perspective, le SGeT doit publier d’ici à la mi-juillet 2015 un « cahier des charges » ad hoc. « L’objectif de l’internet des objets est de soutenir les activités humaines d’une manière à la fois discrète et subtile, a commenté Engelbert Hörmannsdorfer, chairman de l’organisme. Il en résulte une demande de plus en plus affirmée en faveur de calculateurs et de capteurs embarqués de plus en plus compacts. Pour permettre une communication sécurisée entre ces capteurs et calculateurs, il faut de nouveaux standards en matière de calcul embarqué et c’est précisément dans ce domaine que le SGeT se veut le plus actif. »

Pour les travaux de spécification envisagés, l’organisme industriel, qui compte déjà une soixantaine de membres dont Aaeon, ADLink, Advantech, AMD, Axiomtek, Congatec, Diamond Systems, Freescale, Kontron, MSC Technologies, Portwell, Seco et TES, exhorte fabricants de cartes, équipementiers, fournisseurs de semi-conducteurs ou de connecteurs, développeurs logiciels, laboratoires de recherche et organisations institutionnelles à ralier son panache.

Sur le même sujet