L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Le pôle SCS met à l’honneur six start-up lauréates du concours PME innovantes

Le pôle SCS met à l’honneur six start-up lauréates du concours PME innovantes

Publié le 21 décembre 2018 à 12:12 par François Gauthier        Conjoncture

Pôle SCS PME Innovantes 2019

Le pôle de compétitivité SCS (Solutions communicantes sécurisées), basé dans la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur a remis mercredi 19 décembre les prix du concours “PME innovantes du numérique Sud 2018” dans le cadre de l’événement The International Startup Seminar. Cinq prix ciblaient les différents marchés et domaines de compétences couverts par le pôle de compétitivité : IA/Big Data, Cybersécurité/Sécurité numérique , IoT, Industrie du futur et Microélectronique. Un prix spécial a en outre été remis par les organisateurs autour de la thématique “Collaboration laboratoire et industriel”. Au total ce sont 16 740 euros de prix qui ont été distribués, répartis entre les 6 lauréats, avec un an d’adhésion gratuite au pôle SCS pour chacune des start-up primées.

Les vainqueurs sont :

IA/Big Data. Le prix revient à MyDataModels qui développe et commercialise une plate-forme logicielle d’apprentissage automatique pour les utilisateurs qui souhaitent produire leurs modèles prédictifs sans avoir forcément des compétences pointues dans ce domaine du Machine Learning.

Cybersécurité/Sécurité numérique. Le jury a mis en avant Bynd qui transforme l’expérience des laboratoires de biologie médicale grâce à une plate-forme qui numérise, centralise et personnalise les informations à destination des biologistes, patients et médecins, pour améliorer la communication entre ces acteurs, sécuriser les échanges, aider au diagnostic et diminuer les risques.

IoT. Les start-up BioCeanOr et Beelife remportent ex-æquo ce trophée. BioCeanOr propose des solutions qui permettent d’obtenir des données en temps réel et de prédire la qualité de l’eau, via une station météo sous-marine connectée. L’aquaculture est le marché cible de cette technologie. Beelife, pour sa part, a mis au point une ruche autonome et connectée (baptisée CoCoon), capable de traiter le varroa (parasite destructeur des abeilles) avec une arme purement biologique : la chaleur.

Microélectronique. EasyGaN a retenu l’attention des membres du jury en proposant des substrats facilitant l’accès facile à la filière technologique nitrure de gallium sur silicium (GaN sur Si). Une solution qui permet à de nouveaux entrants de contourner les barrières technologiques inhérentes à la croissance du GaN sur Si.

Industrie du futur . C’est la société I-MC qui est mise en avant. Elle développe une solution robotisée pour contrôler et corriger la fabrication in-situ d’une pièce en production de manière rapide et précise. Il s’agit d’implanter devant une ou plusieurs machines-outils une plateforme avec un capteur optique, un robot 6 axes et un superviseur.

Le prix spécial (collaboration laboratoire/entreprise) a aussi été remis à I-MC pour sa solution qui vise à améliorer le temps de cycle global de fabrication grâce à une boucle contrôle-correction sur l’outil de production.

Sur le même sujet