L'embarqué > Marchés > Perspective > Le Mimo massif sera à l’œuvre dans près de 5% des antennes LTE et 5G Mimo installées en 2021

Le Mimo massif sera à l’œuvre dans près de 5% des antennes LTE et 5G Mimo installées en 2021

Publié le 26 février 2018 à 07:15 par Pierrick Arlot        Perspective

Massive Mimo

Les systèmes Mimo massifs (ou Massive Mimo), bâtis sur des réseaux de centaines d’éléments d’antennes associés à des algorithmes complexes de traitement des signaux, sont prêts à apporter aux infrastructures LTE et 5G les énormes avantages qu’ils promettent en efficacité spectrale, efficacité énergétique et résistance aux évanouissements (fading). C’est tout du moins l’une des conclusions d’un rapport sur le sujet que vient de publier ABI Research.

« Nous pensons que les caractéristiques de propagation dans les bandes de fréquence situées sous les 6 GHz sont les plus favorables au Mimo massif aujourd’hui dans de nombreux scénarios et que les futurs systèmes Mimo massifs dans les bandes millimétriques deviendront indispensables pour atteindre des niveaux inédits d’efficacité spectrale et de densité d’utilisateurs », indique Nick Marshall, analyste pour la société d’études.

L’année dernière, SoftBank, T-Mobile Netherland et Vodafone UK ont annoncé des déploiements commerciaux du Mimo massif et les principaux opérateurs mobiles ont procédé à des essais et à des déploiements limités de cette technologie l’année dernière avec des déploiements commerciaux prévus en 2018. C’est le cas de Sprint, Deutsche Telekom, China Mobile, China Telecom, China Unicom, Singtel, T-Mobile Netherland, Vodafone Australia, Optus et Telefonica. Dans ce cadre, ABI Research estime que le taux de pénétration du Mimo massif dans les réseaux LTE-Advanced Pro et 5G atteindra près de 5% de la base installée mondiale de systèmes multi-antennaires Mimo en 2021. Soit près de 500 000 installations que l’on trouvera en plus grand nombre dans la zone Asie-Pacifique, puis en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord.

Selon ABI Research, l’écosystème des fabricants de systèmes Mimo massifs inclut des équipementiers internationaux spécialistes des antennes et/ou des stations de base, comme CommScope, Ericsson, Huawei, Kathrein, Nokia et ZTE, et des start-up innovantes comme les américains Anokiwave, Blue Danube ou Pivotal Commware. On notera que Blue Danube Systems a récemment présenté un système Mimo massif de 2e génération compatible 5G qui, pour la première fois, prend en charge la formation simultanée de faisceaux radio dans plusieurs bandes de fréquence (les trois bandes LTE FDD les plus utilisées en l’occurrence) et ce selon plusieurs standards cellulaires (3G/4G/5G NR). Les systèmes BeamCraft 600, qui intègrent 96 éléments, peuvent diriger dynamiquement les faisceaux RF (jusqu’à seize) là où le trafic mobile est élevé et, dixit la société américaine, ne nécessitent aucun changement sur les sites cellulaires existants. Ils seraient en outre compatibles avec les smartphones actuels.

 

Sur le même sujet