L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Le LTE est jugé bon pour le système de contrôle automatique du trafic ferroviaire

Le LTE est jugé bon pour le système de contrôle automatique du trafic ferroviaire

Publié le 12 avril 2016 à 12:20 par Pierrick Arlot        Architecture Huawei

Siemens CBTC

Selon Huawei, la technologie radio LTE, appliquée au système CBTC (Communication Based Train Control) de contrôle automatique du trafic ferroviaire basé sur les communications entre rames et équipements au sol, est bonne pour le service ! Issu d’une collaboration étroite entre l’équipementier chinois et Siemens, le système CBTC over LTE a en effet passé avec succès des tests d’interopérabilité menés en France fin 2015.

Au cours des essais, plusieurs types de services, notamment le service CBTC lui-même, le système de renseignement sur les passagers (PIS, Passenger Information System), ainsi que le système de vidéosurveillance en circuit fermé (CCTV, Closed-Circuit Television), ont été véhiculés via une technologie radio unique, le LTE. La collaboration entre Huawei et Siemens a démarré en mars 2015 afin d’associer, au sein d’une même solution, le système de communication IP bidirectionnelle de données en continu sol-train CBTC du groupe allemand à l’infrastructure radio LTE AirLink pour transports ferroviaires urbains de la firme chinoise.

Selon Huawei, le LTE, en tant que technologie de support de communication sol-train pour le service CBTC, offre un certain nombre d'avantages par rapport à d'autres options, tels qu’une large bande passante, le support d’une mobilité à grande vitesse, une garantie de qualité de service pour plusieurs services et une robustesse élevée contre les interférences. La collaboration entre Siemens et Huawei doit se poursuivre avec des essais dynamiques sur le terrain menés dès ce mois d’avril 2016.  

Sur le même sujet