L'embarqué > Instrumentation > Fonction logicielle > Le logiciel des oscilloscopes PicoScope décode et analyse jusqu’à 16 protocoles de bus série

Le logiciel des oscilloscopes PicoScope décode et analyse jusqu’à 16 protocoles de bus série

Publié le 01 juillet 2015 à 09:11 par François Gauthier        Fonction logicielle Pico Technology

Pico Technology logiciel

En réponse à la multiplication des communications par bus série dans les conceptions de systèmes électroniques embarqués, les oscilloscopes sur bus USB de l’anglais Pico Technology se dotent d’un logiciel qui leur assure des fonctions de décodage et d'analyse de seize protocoles de bus série différents. Utilisée avec l'importante mémoire ((jusqu’à 2 Méch.) dont disposent la plupart des oscilloscopes PicoScope, cette version logicielle procure un outil de débogage et de dépannage puissant, sans coût supplémentaire, aux propriétaires des plates-formes matérielles connectables à un PC du Britannique.

La version R6.11.4 du logiciel, téléchargeable gratuitement dans une version bêta, prend notamment en charge les protocoles automobiles CAN, LIN, FlexRay et SENT (en mode rapide et lent), l’ARINC 429 pour l’avionique, les bus série classiques RS-232/UART, USB (LS, FS, HS) et PS/2, les réseaux Ethernet 100Base-TX et Ethernet 10Base-T, les bus embarqués I2C, I2S, SPI et 1-Wire, le protocole pour l’éclairage DMX 512 et enfin le DCC dédié au modélisme ferroviaire.

Les outils d'analyse et de décodage de protocoles série pour PicoScope aident les ingénieurs à observer graphiquement les flux de données, à identifier les problèmes d'intégrité des signaux et à établir des statistiques de mesure afin de valider le bon fonctionnement des appareils. Pour ce faire, le décodage sériel peut être visualisé comme une forme d'onde de bus corrélée aux voies analogiques ou numériques analysées. Cet affichage permet de repérer les erreurs de données causées par les pics de bruit, les pilotes de ligne défectueux et les écarts d'impédance. La vue en tableau répertorie, quant à elle, tous les paquets ou toutes les trames avec leurs données temporelles, les données décodées, les indicateurs d'état et des mesures de tension optionnelles. Il est possible de filtrer et d'effectuer des recherches sur n'importe quel champ du tableau, d'exporter les données vers une feuille de calcul et de définir des noms lisibles pour les valeurs de données d'adresse spécifiées.

L’outil permet aussi de décoder plusieurs bus série à la fois, avec une combinaison quelconque de protocoles, avec pour seule limite le nombre de voies (maximum de 20 pour les modèles MSO).

 

 
 

Sur le même sujet