L'embarqué > Logiciel > Développement > Le générateur de code de production de dSPACE gère le code Matlab inséré dans des modèles Simulink

Le générateur de code de production de dSPACE gère le code Matlab inséré dans des modèles Simulink

Publié le 19 mars 2019 à 12:37 par François Gauthier        Développement dSPACE

Le générateur de code de production de dSPACE gère le code Matlab inséré dans des modèles Simulink

A travers la version 4.4 de son outil de génération de code de production TargetLink, dSPACE, fournisseur de solutions matérielles et logicielles de développement d’applications pour véhicules, permet aux ingénieurs de décrire algorithmes et modèles de comportement du contrôleur automobile directement avec du code Matlab dans un modèle Simulink. Ainsi, grâce à ce module optionnel sous licence MathWorks, les développeurs de code de production sont capables de générer celui-ci (du C Simulink) directement depuis les fonctions de contrôle décrites avec du code Matlab au sein des modèles Simulink. En plus d’utiliser des blocs et des machines à états finis, les développeurs peuvent donc désormais utiliser une autre approche pour modéliser les systèmes qui utilisent TargetLink pour l’implantation du code.

Au-delà, le code généré avec TargetLink peut maintenant être validé et testé sur un système matériel temps réel de dSPACE couplé au logiciel ConfigurationDesk de la société. Ce qui permet de vérifier immédiatement le fonctionnement du code dans des conditions réelles. TargetLink 4.4, qui est conforme à la norme Autosar 4.3.1, offre aussi dorénavant des options optimisées pour la conception des composants logiciels conformes à cette spécification. Les éléments fractionnables Autosar peuvent ainsi être mis en œuvre pour mieux séparer les rôles respectifs des architectes logiciels et des développeurs pendant l’export des fichiers de type ARXML (Autosar XML, syntaxe développée pour normaliser l’échange de données entre partenaires de développement de logiciels automobiles).

De plus, la représentation visuelle des bibliothèques de modèles dans l’interface utilisateur a été améliorée afin de faciliter la coopération lors de développements distribués.

Enfin, pour les simulations de type “Processor-In-the-Loop”, TargetLink 4.4 prend en charge les ISS (Instruction Set Simulator) de la firme allemande Lauterbach, assurant de ce fait une exécution et une validation du code de production compilé directement sur un simulateur ISS en tant que cible, sans avoir recours à du matériel physique.

Sur le même sujet