L'embarqué > Instrumentation > Outil de test > Le français MVG démocratise auprès des start-up l’analyse des liens radio des objets connectés

Le français MVG démocratise auprès des start-up l’analyse des liens radio des objets connectés

Publié le 13 novembre 2017 à 13:10 par François Gauthier        Outil de test

MVG Test Lab 6 GHz

Le groupe français MVG (Microwave Vision Group), fondé en 1986 (350 collaborateurs, 66 milllions d’euros de chiffre d’affaires en 2016) et spécialisé en particulier dans les mesures et l’analyse des ondes électromagnétiques, lance un système de test des appareils équipés d’une connexion sans fil : le MiniLAB 6 GHz OTA. Objectif : répondre aux besoins croissants de test et d’optimisation d’objets connectés par voie radio avec un équipement simple et facile à maîtriser.

C’est à l’occasion de l’inauguration de la filiale de MVG installée à Shenzhen en Chine que la société a dévoilé ce système, premier produit fabriqué par MVG dans l'empire du Milieu.

Le MiniLAB 6 GHz OTA (pour Over The Air) mesure concrètement en quelques secondes la puissance d’émission du signal radio émis par l’objet sous test sur une sphère complète autour de l’appareil grâce à un ensemble de sondes bipolarisées. Le champ électromagnétique mesuré est ensuite reconstruit pour visualisation et post-traitement via le logiciel installé sur PC WaveStudio.

Le MiniLAB 6 GHz OTA est en fait une sorte de minichambre anéchoïque instrumentée de 10 kg, entièrement blindée et tapissée de matériaux absorbants. L’équipement peut tester des objets jusqu’à 40 cm de hauteur, et les technologies radio prises en charge vont du Bluetooth LE au Wi-Fi en passant par le ZigBee, le NB-IoT, le LTE… dans les bandes de fréquence situées entre 650 MHz et 6 GHz.

Une ouverture verticale assure un accès aisé à l’objet sous test tout en offrant un environnement RF stable et contrôlé. Tous les paramètres OTA sont ainsi accessibles en quelques minutes, avec une grande précision, assure MVG.

La cible visée par ce banc de test est essentiellement celui des start-up qui développent des objets communicants et qui ne sont pas forcément des experts dans l’analyse et la mesure des ondes électromagnétiques.

Sur le même sujet