L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Le français Munic, spécialiste de l'analyse de données émises par les automobiles, entre en Bourse

Le français Munic, spécialiste de l'analyse de données émises par les automobiles, entre en Bourse

Publié le 27 janvier 2020 à 11:59 par François Gauthier        Conjoncture

Munic

La société Munic, spécialiste des technologies embarquées et de l'intelligence artificielle pour la valorisation des données automobiles, a lancé son introduction en Bourse, qui court jusqu’au 4 févier, sur le marché Euronext Growth de Paris. L’augmentation de capital est prévue pour un montant d'environ 16 M€ pouvant être porté à environ 18,4 M€ (en cas d'exercice intégral d’une clause d'extension). Société labellisée Entreprise innovante par Bpifrance, Munic conçoit et commercialise des solutions technologiques, électroniques et logicielles pour valoriser les données d'une automobile. Et ce à partir de boîtiers (dongles) directement connectés sur la prise OBD (On-Board-Diagnostic) installée (et obligatoire depuis le début des années 2000) sur tous les véhicules. L'entreprise a été créée en 2012 mais elle trouve son origine dans la société d’ingénierie Mobile Devices Ingénierie fondée en 2002 par trois ingénieurs issus de l'industrie automobile, dont Aaron Solomon, son actuel PDG,

Le savoir-faire de Munic est lié à sa capacité à décoder et analyser les millions de données brutes produites chaque jour par une voiture (jusqu’à 4 Go) puis à les enrichir pour produire des informations élaborées (niveau précis de carburant dans le réservoir, usure des pneus, état de la batterie ou des plaquettes de freins, etc.). Ce passage de la donnée brute à de l’information utilisable par des tiers, jusqu'ici peu exploité selon Munic, constitue un enjeu majeur pour de nombreux acteurs de l'industrie automobile - constructeurs automobiles, équipementiers, réseaux de concessionnaires ou d'entretien… - mais aussi pour d'autres secteurs d'activité - loueurs et plateformes d'autopartage, assureurs, compagnies pétrolières, opérateurs télécoms, etc.

Les solutions développées par Munic associent des technologies embarquées, avec notamment un système d’exploitation propriétaire baptisé Morpheus et ses API de programmation, et une plateforme d'intelligence artificielle capable de valoriser la mine de données collectées en les mettant à disposition pour développer de nouveaux services automobiles : maintenance prédictive, assurance personnalisée, autopartage, hotspot Wi-Fi, etc.

Au-delà de son offre actuelle de solutions packagées (associant Smart Dongles, suite logicielle et plateforme cloud d'intelligence artificielle), Munic a aussi élaboré un modèle de vente complémentaire afin de permettre un déploiement à grande échelle de ses technologies. Baptisée Ekko, cette offre, dont le lancement commercial est planifié au 2e trimestre 2020 en Europe, a pour ambition d'ouvrir à un plus grand nombre d'acteurs l'accès aux données véhicule en mode DaaS (Data as a Service) via un modèle d'abonnements mutualisés.

Munic a réalisé 17 M€ de chiffre d'affaires en 2019 avec une croissance de 32% sur la gamme des Smart Dongles qui incluent des versions cellulaires 2G, 3G, LTE Cat-4 et LTE-M, certifiées en Europe et en Amérique du Nord, et une large gamme d'options telles qu'un hotspot Wi-Fi sur les modèles LTE Cat-4, la connectivité Bluetooth, un gyroscope 3D, un magnétomètre, une interface double au bus CAN, etc. Cette gamme de produits représente 89% de l'activité de la société (à 97% réalisée hors de France en 2018) qui compte 60 collaborateurs, dont les trois quarts sont des ingénieurs.

Munic indique dans un communiqué avoir récemment remporté un contrat avec T-Mobile aux États-Unis pour proposer aux abonnés de l'opérateur un hotspot Wi-Fi au sein de leurs véhicules. D'une durée initiale de deux ans, ce contrat ouvre la voie à un potentiel de ventes de l'ordre de plusieurs centaines de milliers de Smart Dongles par an, précise Munic.

L’introduction en Bourse vise principalement à financer le déploiement à grande échelle de la plate-forme Ekko, et Munic se fixe comme objectif de réaliser 100 M€ de chiffre d'affaires à l'horizon 2023, dont 75 M€ issus de l'offre actuelle de ventes de solutions intégrées, pour lesquelles la demande est déjà très soutenue, et 25 M€ générés à travers les abonnements DaaS de la plateforme Ekko.

Sur le même sujet