L'embarqué > Normes & spécifications > Communication > Le débit des réseaux Ethernet embarqués dans l’automobile monte déjà à 25 Gbit/s

Le débit des réseaux Ethernet embarqués dans l’automobile monte déjà à 25 Gbit/s

Publié le 14 janvier 2020 à 08:06 par Pierrick Arlot        Communication

KDPOF

Spécialiste des émetteurs/récepteurs sur fibre optique plastique, la société KDPOF compte présenter lors de l’Automotive Ethernet Congress qui se tiendra les 12 et 13 février à Munich la première démonstration d'un système de transmission optique de qualité automobile apte à véhiculer un débit de 25 Gbit/s. Cette démonstration entre dans le cadre des travaux d’un groupe d’experts mis en place par l’IEEE durant l’été 2019 en vue d’édifier à terme un standard pour réseaux optiques automobiles multigigabits (lire notre article ici).  

Dans ce cadre, le groupe d’études s’est donné comme objectif de présenter des premiers prototypes ad hoc d’ici à la fin 2021 et d’évaluer l’opportunité de créer un standard IEEE officiel pour l’industrie automobile avec des débits démarrant à 2,5 Gbit/s et s’étageant jusqu’à 25 Gbit/s, voire 50 Gbit/s. « Avec les avancées technologiques que sont les véhicules électriques, la conduite automatisée et les communications V2X, les applications automobiles, et les exigences de sécurité associées, mettent une pression considérable sur les débits réseau nécessaires, assure Carlos Pardo, le CEO et cofondateur de KDPOF. Par conséquent, les réseaux embarqués vont devoir assurer des débits d'un à plusieurs gigabits par seconde. »

Par rapport à une alternative sur câblage en cuivre (la future spécification IEEE 802.3ch vise à véhiculer des débits de 2,5, 5 et 10 Gbit/s sur une paire de conducteurs en cuivre dans l’automobile), les principaux avantages d’une solution optique multigigabit sont notamment la compatibilité électromagnétique (CEM) grâce à l'isolation galvanique inhérente, le faible poids et le faible coût, précise KDPOF. Avec des cas d’usage qui couvrent l'interconnexion des modules de contrôle télématiques, la mise en place de dorsales redondantes et sûres pour les architectures de conduite autonome et la connexion de capteurs avancés pour systèmes d'aide à la conduite ADAS.

Sur le même sujet