L'embarqué > Logiciel > Développement > Le compilateur de Green Hills assure des records de performance sur l’architecture ARMv8-R

Le compilateur de Green Hills assure des records de performance sur l’architecture ARMv8-R

Publié le 21 novembre 2016 à 13:07 par Pierrick Arlot        Développement Green Hills

Le compilateur de Green Hills assure des records de performance sur l’architecture ARMv8-R

Si l’on en croit Green Hills Software, qui reste l’un des rares éditeurs de systèmes d’exploitation temps réel et d’outils de développement indépendants (*), les compilateurs C/C++ de l’Américain ont permis d'atteindre des records de performance sur l’architecture ARMv8-R. Et notamment sur le Cortex-R52, premier cœur de processeur temps réel lancé par le britannique ARM (récemment acquis par le japonais SoftBank) qui implémente l’architecture ARMv8-R, dévoilée il y a déjà trois ans.

Cette architecture, rappelons-le, est destinée à satisfaire les contraintes de sûreté de fonctionnement typiquement rencontrées sur les marchés de l’automobile et de l’industriel. L’architecture ARMv8-R se distingue essentiellement par l’intégration dans le silicium d’un mode hyperviseur. Un mode qui permet l’exécution de plusieurs systèmes d’exploitation, applications et tâches temps réel sur un seul et unique processeur, tout en assurant une parfaite isolation entre des environnements qui n’obéissent pas forcément aux mêmes contraintes de sécurité ou de sûreté de fonctionnement. Selon ARM, le cœur Cortex-R52 a été conçu pour répondre aux contraintes de sûreté de fonctionnement des systèmes qui doivent obéir aux standards ISO 26262 Asil D et CEI 61508 SIL 3, les niveaux de sûreté les plus stricts rencontrés dans les domaines de l’automobile, du médical et de l’industriel. Les compilateurs Green Hills exploitent donc ces caractéristiques matérielles pour assurer une performance et une sûreté fonctionnelle que l’éditeur qualifie de maximales.

Sur un FPGA implémentant le cœur Cortex-R52, les outils de la société ont permis d’atteindre un score certifié de 1,36094 AutoMark au banc d’essai EEMBC AutoBench 1.1 dont la vocation est de fournir des métriques de performances aux concepteurs système qui veulent tester l’efficacité de processeurs au sein d’applications automobiles. AutoBench 1.1 met en œuvre 16 algorithmes différents utilisés dans les applications automobiles du type conversion de degrés en temps, modification de configuration binaire, calcul de la vitesse routière, filtre FIR (à réponse impulsionnelle finie) et calcul des temps d’injection/combustion du carburant (tooth-to-spark).

« Nous collaborons avec Green Hills afin d’optimiser leurs outils de développement logiciel, le but étant de maximiser la vitesse de traitement, les capacités et l’efficacité de nos différentes implantations du cœur ARM Cortex-R52, a précisé Fabio Marchiò, vice-président du groupe Automobile et Composants discrets et directeur général de la division Automotive Digital de STMicroelectronics. Nos circuits seront ainsi à même de soutenir des performances élevées en termes de vitesse d’exécution et de taille du code généré, de se comporter de manière optimale dans les environnements multicœurs et multidomaines complexes et de répondre aux besoins cruciaux de prédictibilité et de sécurité dans les applications du groupe motopropulseur et de sûreté de fonctionnement. »

(*)Après l'acquisition en cours de Mentor Graphics par Siemens qui suit celles de QNX par BlackBerry, Montavista par Cavium, Wind River par Intel et Micrium par Silicon Labs.

Sur le même sujet