L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Le comité PICMG veut lancer l’architecture en châssis CompactPCI Serial dans l'espace

Le comité PICMG veut lancer l’architecture en châssis CompactPCI Serial dans l'espace

Publié le 20 juin 2016 à 12:37 par François Gauthier        Architecture Men Mikro Elektronik

Spae CompactPCI Serial

Sous l'impulsion de l'avionneur Airbus, l’organisme de normalisation d’architectures de cartes en châssis PICMG vient de lancer les activités d’un groupe de travail destinées à étendre les spécifications CompactPCI Serial vers les applications spatiales. La nouvelle norme en préparation, intitulée Space CompactPCI Serial, a d’ores et déjà reçu le support de la plupart des fournisseurs de cartes et de systèmes positionnés en Europe sur le marché de l'espace.  

Manfred Schmitz, le PDG et fondateur de Men Mikro Elektronik, société déjà très impliquée dans le développement de la norme CompactPCI Serial, va agir ici en tant que conseiller technique du groupe. « Dès 2011, lorsque la norme CompactPCI Serial a été publiée, nous avons détecté le potentiel de cette technologie pour le spatial, explique Manfred  Schmitz. Car elle combine la robustesse et la modularité éprouvées des systèmes de cartes dans des châssis 19 pouces, ave des interfaces de communication série rapides. »

Parallèlement, la progression du marché de l’espace, avec des lancements de plus en plus fréquents de nouveaux satellites, oblige les fournisseurs de sous-systèmes et de calculateurs embarqués à s’appuyer sur des bases technologiques du commerce pour des questions de coût. A la condition toutefois qu’elles répondent à des normes strictes et acceptées par tous les acteurs du domaine. D’où la nécessité d’adapter le CompactPCI Serial aux contraintes propres au spatial alors que, jusqu’à présent, seules les architectures au standard VPX du comité Vita et les approches totalement personnalisées étaient les seules solutions envisageables.

« Avec notre contribution à la définition de la norme Space CompactPCI Serial, nous souhaitons aller rapidement dans cette direction », confirme dans un communiqué Hans-Jürgen Herpel, expert Avionique et Logiciel avancé pour les systèmes spatiaux chez Airbus.

Selon les promoteurs du CompactPCI Serial, cette technologie offre en effet un développement plus facile et un coût optimisé par rapport au VPX. Pour les applications spatiales, le groupe de travail va œuvrer concrètement pour une meilleure disponibilité d’un système CompactPCI Serial en définissant une topologie redondante en double étoile des cartes dans le châssis, ce qui va entraîner la mise en place de deux emplacements supplémentaires. L'objectif étant qu'en cas de panne d'une unité centrale de traitement, le fonctionnement du système complet ne soit pas affecté.

En outre, un connecteur de service, qui pourra être piloté et configuré par l'intermédiaire d'un bus de gestion ouvert, sera ajouté. Via ce connecteur, il sera possible de prendre en charge la fonctionnalité hot-plug (insertion/extraction à chaud d’une carte) du CompactPCI Serial, ainsi que les opérations d’allumage et d’extinction à distance du fonctionnement des cartes. Une étape nécessaire lors de l'intégration des systèmes de commande et de calcul des satellites au sol et  pour les systèmes de test.

Lors d’une prochaine étape, le groupe de travail prévoit aussi de définir de nouvelles exigences mécaniques pour faire face aux conditions environnementales dans l'espace.

Les premières publications de cette nouvelle spécification seront rendues publiques avant la fin de l’année.

Sur le même sujet