L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Le circuit modem LTE Cat-M1 de Qualcomm embarque déjà sur des modules radio pour l'IoT

Le circuit modem LTE Cat-M1 de Qualcomm embarque déjà sur des modules radio pour l'IoT

Publié le 20 octobre 2016 à 11:05 par Pierrick Arlot        Composant  Qualcomm

Logo Qualcomm

Présenté comme compatible avec le standard pour réseaux IoT et M2M LTE Cat-M1 (ex-LTE-M) et capable d’évaluer à terme vers le double mode M1/NB-1 (ex-NB-IoT) par simple mise à jour logicielle, le circuit modem MDM9206 de Qualcomm a déjà séduit plusieurs fabricants de modules radio cellulaires. C’est notamment le cas de la firme suisse u-blox qui a bâti son modèle Sara-R404M sur le composant de l’Américain. Le module devrait être disponible au cours du quatrième trimestre 2016, au moment où l’opérateur Verizon lancera commercialement son réseau LTE Cat-M1 aux Etats-Unis (avec l’ambition de couvrir l’ensemble du territoire US d’ici à la fin du premier trimestre 2017, lire aussi notre article « Internet des objets : les Etats-Unis donnent le coup d’envoi aux réseaux compatibles LTE-M »).

Avalisé en juin dernier par la spécification 3GPP Release 13 (LTE-Advanced Pro), le LTE Cat-M1, rappelons-le, cible les applications M2M et IoT longue portée et basse consommation qui peuvent nécessiter une autonomie de plusieurs années. La spécification abaisse notamment la bande passante minimale du LTE de 20 MHz à 1,4 MHz avec des débits variant de quelques centaines de bits par seconde (et une fréquence d’envoi modulable) en voie montante, à quelques centaines de kilobits par seconde, notamment en voie descendante pour la mise à jour de logiciels embarqués. Une flexibilité que les promoteurs du LTE Cat-M1 jugent indispensable pour faire face à la diversité des cas d’usage de l’Internet des objets (comptage d’énergie, sécurité des bâtiments, contrôle industriel et automatismes, points de vente, suivi d’actifs, médical, éclairage, télématique, etc.). Le LTE Cat-M1 a aussi l’avantage de pouvoir être déployé sur les infrastructures LTE existantes (tout en utilisant le même spectre hertzien), un plus par rapport aux technologies LPWAN (Low Power Wide Area Networks) assure Qualcomm.

Parmi les autres entreprises qui ont salué l’arrivée de la société américaine sur le marché des circuits modems LTE Cat-M1, on citera les opérateurs AT&T et Verizon, ainsi que les fabricants de modules cellulaires Quectel, SIMCom, Telit et WNC.

On rappellera que Sequans et Altair (une filiale de Sony) se sont, eux aussi, positionnés sur le marché des circuits modems LTE M1/NB1.

Sur le même sujet