L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Le belge e-peas innove dans le prototypage d’application à récupération d’énergie ambiante

Le belge e-peas innove dans le prototypage d’application à récupération d’énergie ambiante

Publié le 03 mars 2016 à 12:58 par François Gauthier        Sous-système

e-peas

Présentée en avant-première lors d'Embedded Word 2016, la carte de prototypage de la jeune société belge e-peas vise à faciliter le déploiement d’applications de l’IoT qui utilisent les technologies de récupération d’énergie ambiante pour alimenter un système connecté (notamment des capteurs). Pour ce faire, la carte d'évaluation AEM10940 d’e-peas met à profit la technologie propriétaire de gestion d'énergie de la société, basée sur un mécanisme d'amplification à très basse consommation, couvrant une plage de tensions d'entrée de 100 mV à 2,5 V. Cette approche permet au système IoT d'accumuler un excédent de charge qui peut être stocké ensuite dans des batteries Li-Ion/Li-Po/film fin, des supercondensateurs ou des condensateurs traditionnels.

Avec une puissance en entrée allant de 1 μW à 50 mW, la carte est en mesure d'exploiter tout type d’énergie captée, même très faible, avec un minimum de pertes. Les broches de contrôle et d'état sont accessibles au moyen d'embases standard, ce qui facilite le câblage. Selon la jeune pousse, avec la plate-forme AEM10940, les conceptions de sous-systèmes d'alimentation pour l'Internet des objets peuvent désormais bénéficier de gains élevés de conversion (jusqu'à 94%), d'un chargement accéléré d’un supercondensateur (environ 3 fois plus rapide que les solutions conventionnelles) et d’une puissance de démarrage à froid très faible, nécessitant seulement 11 μW. Avantage : l'alimentation extraite de l'environnement externe, quel que soit le mode de captage énergétique utilisé (cellules photovoltaïques ou générateurs thermoélectriques) est utilisée de façon plus efficace, réduisant de ce fait l’envoi de personnel sur le terrain pour remplacer des piles ou des batteries.

« Un grand nombre des applications de l’IoT concerne des appareils installés à des endroits où le remplacement des piles et batteries est difficile, commente Geoffroy Gosset, directeur et cofondateur d'e-peas. C'est à ce niveau qu'intervient la récupération d'énergie qui présente ses propres défis. Grâce au degré élevé d'efficacité de conversion d’énergie propre à notre technologie, l'énergie captée est utilisée de manière efficace et la fonctionnalité de démarrage à froid signifie que le système peut se recharger plus vite, ce qui le rend plus robuste. » 

La carte d'évaluation AEM10940 d'e-peas mesure 57 x 46 mm et supporte des températures allant de -40°C à +85°C.

 

Sur le même sujet