L'embarqué > Marchés > Conjoncture > L’australien Myriota lève près de 20 M$ pour déployer son Internet des objets par nanosatellites

L’australien Myriota lève près de 20 M$ pour déployer son Internet des objets par nanosatellites

Publié le 07 avril 2020 à 10:54 par Pierrick Arlot        Conjoncture

Myriota

Créée en 2015, la société australienne Myriota, qui figure au rang des start-up positionnées sur le marché émergent de l’Internet des objets connectés par satellite, a bouclé un tour de table de 19,3 millions de dollars mené par les fonds Hostplus et Main Sequence Ventures. Parmi les autres investisseurs figurent In-Q-Tel, Right Click Capital, Singtel Innov8, South Australian Venture Capital Fund, Malcolm Turnbull, l'ancien Premier ministre qui a contribué à la création de l'Agence spatiale australienne en 2017, ainsi que Boeing Horizon X qui avait déjà participé au précédent tour de table de Myriota en 2018.

Depuis sa création, la jeune pousse a réussi à lever plus de 37 millions de dollars.

Testée depuis 2017, la technologie de Myriota s’appuie sur des émetteurs peu onéreux, architecturés autour de modules radio compacts et capables d’envoyer de petits paquets de données (24 octets) directement vers une constellation de nanosatellites. Ceux-ci sont placés à environ 600 km de la Terre afin, explique la société, d’offrir une connectivité IoT abordable et basse consommation sans l’aide d’une infrastructure déployée au sol. Les satellites sont alors capables d’agréger toutes les informations reçues d’un grand nombre de ces émetteurs et de les relayer vers la Terre où ils sont décodés et routés vers les utilisateurs finaux ad hoc.

Myriota cible des applications aussi diverses que le suivi des actifs, la mesure du niveau des eaux souterraines, la surveillance des stations météorologiques, la gestion à distance des infrastructures et, plus généralement, l'agriculture, la Défense, l'exploitation minière, le transport, la logistique, etc.

Avec les fonds levés, Myriota prévoit de porter sa constellation à 25 satellites d'ici à 2022, augmenter ses effectifs de 50% au cours des deux prochaines années (ses effectifs ont déjà triplé depuis 2018) et se développer à l'international tout en continuant de travailler sur la fourniture d’une connectivité en temps réel. La stratégie d'expansion de Myriota a déjà commencé avec l’acquisition fin mars d'actifs de communication par satellite auprès de la société de services canadienne exactEarth. Avec cet accord, Myriota a notamment acquis quatre satellites ainsi qu’un réseau mondial de stations au sol pour renforcer sa présence sur les marchés internationaux.

On rappellera qu’outre Myriota, le marché de l’IoT satellitaire compte de nombreux prétendants dont Astrocast, Eutelsat (avec Sigfox), Fleet Space Technologies, Hiber, Kinéis, Lacuna Space, Skylo et Swarm Technologies. Des noms auxquels on peut aussi ajouter ceux des start-up françaises HIoTee et Unseenlabs.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN

Sur le même sujet