L'embarqué > Normes & spécifications > Communication > L’alliance Zigbee crée une structure focalisée sur les exigences et réglementations du marché européen

L’alliance Zigbee crée une structure focalisée sur les exigences et réglementations du marché européen

Publié le 05 octobre 2020 à 09:38 par Pierrick Arlot        Communication

Zigbee-Europe

L’alliance Zigbee, qui réunit plusieurs centaines d’entreprises et promeut des standards pour l’Internet des objets (IoT) dont les spécifications du même nom, vient de mettre sur pied un groupe d’intérêt européen, présidé par Ulf Axelsson, architectecte IoT pour Ikea Home Smart. Cette structure ouverte à tous les membres de l’organisme industriel vise à apporter de façon plus formelle la voie de l’Europe dans les processus de standardisation de l’alliance Zigbee. Et notamment dans les travaux menés dans le cadre du projet Connected Home over IP, lancé fin 2019 par Amazon, Apple, Google et l’alliance et focalisé sur l’élaboration et la promotion d’un nouveau standard de connectivité libre de redevances pour la maison connectée qui mettra l’accent sur la sécurité (lire notre article ici).

« Je compte collaborer avec les autres sociétés de l'alliance Zigbee dans une perspective européenne et favoriser des interactions plus régulières entre les membres intéressés par les marchés européens de l'IoT résidentiel ou professionnel, indique Ulf Axelsson. La structure nouvellement créée doit offrir une meilleure visibilité sur les développements importants qui sont menés au sein de l'alliance Zigbee et le groupe d'intérêt européen va améliorer un dialogue bidirectionnel et les échanges d'informations entre les régions, les pays, les entreprises et les individus. »

Plus précisément, la nouvelle structure, sous la supervision du conseil d’administration de l’organisme, devra apporter des éclairages sur les besoins technologiques spécifiques de l’Europe, récupérer et fournir aux groupes de travail de l’alliance Zigbee des informations sur la réglementation et les standards européens afin de contribuer au développement de normes IoT mondiales ouvertes. Elle devra aussi partager avec les entreprises membres de l’Union européenne les avancées du projet CHIP (Connected Home over IP) et ce de manière régulière. Cette dernière mission inclut la mise en œuvre d’échanges et de débats autour des questions d’interopérabilité associées aux spécifications CHIP au niveau européen.

« La création de ce groupe centré sur l'Europe portera la coopération et la communication à l'échelle de l'alliance Zigbee à de nouveaux niveaux, ajoute Bruno Vulcano, responsable R&D chez Legrand et président du conseil d'administration de l’organisme industriel. Ce qui est essentiel au moment où le projet CHIP doit se concrétiser sur le marché début 2021, et alors que nous continuons à promouvoir l'ouverture et l'interopérabilité grâce aux standards Zigbee. » Le projet CHIP s’appuie sur la conviction commune que les équipements de la maison connectée doivent être sécurisés, fiables et simples à utiliser. En s'appuyant sur le protocole IP, le futur standard devra permettre la communication entre ces équipements, les applications mobiles et les services dans le cloud et définira un jeu spécifique de technologies réseau IP pour la mise en place d’un programme de certification ad hoc.  

Sur le même sujet