L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > L’aide auditive se convertit aux bienfaits des réseaux de neurones profonds

L’aide auditive se convertit aux bienfaits des réseaux de neurones profonds

Publié le 29 janvier 2021 à 10:34 par Pierrick Arlot        Objet de la semaine

Oticon More

Entendre, c’est comme penser et c’est la raison pour laquelle le cerveau a besoin du maximum d’informations sonores possible, même si vous êtes équipés d’une aide auditive. Forte de ce constat, la société Oticon a lancé il y a quelques mois sous le nom d’Oticon More ce que l’entreprise danoise présente comme la première aide auditive qui donne accès à tous les sons dont leurs porteurs ont besoin grâce à un réseau de neurones profond (DNN) permettant au cerveau de fonctionner de la façon la plus naturelle et la plus efficace possible.

A ce titre, explique la société, l’Oticon More a été spécifiquement entraîné pour donner accès à tous les sons pertinents dont le cerveau a besoin, tout en garantissant que l’ambiance sonore reste confortable. A la clé, la possibilité de gérer plus facilement une scène sonore complète, même dans les environnements d'écoute très complexes, comme une fête bondée ou un restaurant très fréquenté.

Dans la pratique, le réseau de neurones profonds a été entraîné avec 12 millions de scènes sonores reposant sur des sons réels, et l’aide auditive Oticon More peut reconnaître tous les sons du monde, leurs détails et comment ils devraient idéalement « sonner », assure Oticon qui affirme être la première société d'aides auditives à entraîner un DNN embarqué avec des sons enregistrés à l'extérieur du laboratoire, transformant radicalement les informations que ces dispositifs aident à entendre.

Ainsi, Oticon More serait apte à fournir en continu et automatiquement le son optimal dont l’utilisateur a besoin dans n'importe quelle situation donnée, et ce tout en s’assurant qu’il n'est pas submergé par tous les sons qui l’entourent.

« Il est essentiel de donner au cerveau autant d'informations sonores que possible afin de bien entendre, ce que confirment nos récentes recherches sur la façon dont cet organe fonctionne pour gérer les sons et qui démontrent clairement que le cerveau a besoin d'accéder à une scène sonore complète pour bien se concentrer, indique Ole Asboe Jørgensen, président de la marque Oticon. En limitant ce que vous pouvez entendre à la seule personne qui parle par exemple, ce que font la plupart des appareils auditifs, le cerveau est obligé de travailler plus dur de manière non naturelle et vous pouvez être isolé des autres conversations autour de vous. En aidant le cerveau à traiter le son de la manière la plus naturelle possible, nous pouvons mieux contribuer à réduire les problèmes associés à une perte auditive non traitée. »

Les aides auditives Oticon More ont reçu deux Innovation Awards lors du CES 2021, l’un dans la catégorie Santé et bien-être, l’autre dans la catégorie Technologies portables.

Sur le même sujet