L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > La sécurité d'un vélo est assurée par… un réflecteur connecté

La sécurité d'un vélo est assurée par… un réflecteur connecté

Publié le 13 septembre 2019 à 11:45 par François Gauthier        Objet de la semaine

Invoxia Bike Tracker

Bike Tracker. Tel est le nom donné par la société française Invoxia à sa solution de sécurité pour les vélos, fondée sur l’installation sur les deux-roues d’un réflecteur connecté à un réseau radio longue portée et basse consommation LPWAN. Fonctionnant sans carte SIM, le réflecteur, de petite taille avec sa largeur de 53 mm, se fixe sur la tige de la selle ou sur le porte-bagages et se présente comme un véritable anti-vol mobile actif pendant et en dehors des trajets. Une fois installé, il détecte les vibrations après une période d'inactivité prolongée (supérieure à 5 min) pour avertir l’utilisateur et lui permettre d’intervenir à temps. Il fait également office d’alerte anti-dégradation et prévient le propriétaire de la bicyclette si celle-ci est bousculée ou renversée lorsqu’elle est garée.

Doté d’une autonomie allant jusqu’à 3 mois, l’équipement se recharge en 1h30 via un câble Micro-USB. Pour gérer la géolocalisation, il embarque un traceur GPS de très grande autonomie et de haute précision, à l’extérieur comme à l’intérieur, grâce à la combinaison des technologies GPS et Wi-Fi (avec détection de réseaux Wi-Fi proches du vélo). Via son smartphone, l’utilisateur peut alors visualiser les déplacements effectués par le biclou ou être alerté en cas d’événement anormal.

Le Bike Tracker est disponible en France au prix de 149 euros avec abonnement de trois ans au réseau basse consommation LoRa d’Objenious (mais il est aussi compatible avec Sigfox), à la différence de nombre de solutions concurrentes qui fondent leur modèle économique sur un abonnement mensuel, souligne Invoxia (société dirigée par Éric Carreel, le patron et fondateur de Withings).

Selon Invoxia, la plaie des cyclistes, c’est le vol. En ville, un adepte de la petite reine sur deux s’est déjà fait dérober son vélo ! Ainsi, près de 400 000 vols de vélos ont été déclarés en France en 2016, soit un vol par minute. La sécurité devient donc un enjeu pour les vélos, d’autant plus avec la montée en puissance des vélos électriques dans les villes, dont la valeur marchande peut être relativement élevée.

Sur le même sujet