L'embarqué > Instrumentation > Instrum. générale > La résolution verticale passe à 10 bits sur les oscilloscopes HDO9000 de Teledyne LeCroy

La résolution verticale passe à 10 bits sur les oscilloscopes HDO9000 de Teledyne LeCroy

Publié le 01 septembre 2016 à 12:35 par François Gauthier        Instrum. générale Teledyne LeCroy

Teledyne LeCroy HDO9000

Les oscilloscopes de la gamme HDO9000 de Teledyne LeCroy, dotés d’une bande passante analogique d’entrée de 1 à 4 GHz et d’une vitesse d’échantillonnage de 40 Géch./s, se dotent de la technologie HD1024 d’optimisation de la résolution des données acquises qui leur permet, suivant les conditions de mesure, d’atteindre une résolution verticale élevée de 10 bits. Cette approche est basée sur la détermination automatique en dynamique du meilleur réglage possible du convertisseur analogique/numérique avec l’exploitation en arrière-plan d’un filtrage optimisé pur obtenir cette résolution de 10 bits à 4 GHz de bande passante, voire jusqu’à 13,8 bits dans certaines conditions de mesure.

Pour tirer pleinement parti de cette résolution, afficher clairement et distinctement les formes d’onde acquises et dévoiler des détails dans les signaux qui ne pourraient être visualisés avec un oscilloscope de 8 bits de résolution, les appareils HDO9000 intègrent l’interface utilisateur de dernière génération de Teledyne LeCroy, baptisée "MAUI with OneTouch”. Basée sur écran tactile capacitif de 15,4 pouces, elle autorise le déclenchement d’opérations de mesures complexes via une seule pression sur l’écran.

Au-delà, l’appareil intègre une série d’outils logiciels standard ou optionnels pour le débogage et la validation de protocoles de communication série.

Le HDO9000 est en outre compatible avec l’analyseur numérique haute vitesse HDA125 doté d’une vitesse d’échantillonnage numérique de 12,5 Géch./s sur 18 canaux d’entrée, ainsi qu'avec la solution de connexion par sondes QuickLink pour les acquisitions numériques hautes performances. Ces options pour signaux mixtes permettent de réserver les entrées analogiques pour l’observation des caractéristiques de la couche physique des bus analysés.

 

Sur le même sujet