L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > La montre devient aussi un moyen de paiement sans contact

La montre devient aussi un moyen de paiement sans contact

Publié le 04 décembre 2015 à 07:57 par Pierrick Arlot        Objet de la semaine

La montre devient aussi un moyen de paiement sans contact

C’est désormais certain. Les dispositifs électroniques portés sur soi, les accessoires de mode, les gadgets grand public seront à terme des moyens de paiement comme les cartes bancaires. L’éditeur de systèmes de paiement MasterCard a ainsi récemment lancé un programme d'envergure qui vise à ajouter à un vaste éventail de produits la capacité technologique de régler des achats en toute sécurité et sans contact. Pour mener à bien son entreprise, la société américaine s’est adjoint le concours de plusieurs partenaires spécialistes des objets connectés comme le fabricant de bracelets Nymi, le concepteur de bagues Ringly et le fournisseur de capteurs d'activité Bluetooth TrackR. Son concurrent Visa n’est toutefois pas en reste.

L’éditeur s’est ainsi rapproché de l’horloger Swatch pour permettre aux détenteurs de cartes Visa de régler leurs achats avec la nouvelle montre « pay-by-the-wrist » Swatch Bellamy. Cet objet à cadran analogique, dont le lancement est prévu pour début 2016, sera utilisable partout où les paiements Visa sans contact utilisant la technologie NFC (Near Field Communication) sont acceptés.

Munie d’une puce NFC intégrée sous son cadran, la Swatch Bellamy fonctionne comme une carte prépayée qui permet aux clients de régler leurs achats sur les terminaux de paiement sans contact des commerçants. Caractéristique intéressante, les transactions pay-by-the-wrist ne nécessitent aucune source d’énergie de la part de la montre. Dès lors l’autonomie standard d’une Swatch ne devrait pas en être modifiée, assure l’horloger suisse !

Le lancement de la Swatch Bellamy, du nom de l’écrivain américain qui, dès 1888, avait imaginé un monde utopique où le paiement en liquide serait remplacé par des cartes de débit/crédit, est prévu pour le début de l’année 2016 initialement aux États-Unis, en Suisse et au Brésil.

 

Sur le même sujet