L'embarqué > Secteurs d'activités > Objet de la semaine > La mesure du temps de vol d’une onde radio à la rescousse de la détection de piétons et d'engins !

La mesure du temps de vol d’une onde radio à la rescousse de la détection de piétons et d'engins !

Publié le 06 novembre 2015 à 11:33 par François Gauthier        Objet de la semaine

La mesure du temps de vol d’une onde radio à la rescousse de la détection de piétons et d'engins !

La PME française Arcure ajoute à son offre un système embarqué innovant, et unique sur le marché, de localisation et de détection de piétons et d'engins basé sur l’analyse du temps de vol d’une onde radio. Arcure s'est fait un nom et une réputation mondiale avec une technologie de détection d'objets et d'êtres humains dans un contexte de chantiers publics ou d’exploitation de mines, son approche reposant sur des caméras associées à un logiciel d’analyse  morphologique. La société détient à ce sujet une licence exclusive sur une technologie issue du CEA.

Le système Blaxtair Vcas (Vehicle Collision Avoidance System), c’est son nom, est doté d’une portée de plus de 200 mètres et localise les porteurs d'un badge de réception avec un temps de réponse inférieur à 100 millisecondes et une précision de 20 centimètres autour d’un véhicule équipé, lui, d’un émetteur. La technologie dite “Time of Flight” (mesure du temps de vol) issue du domaine des radars est ici mise en œuvre. Elle consiste à calculer le temps de vol d'une onde électromagnétique entre deux équipements : l’émetteur installé sur l’engin de travaux publics et le récepteur porté par un homme à pied sur le chantier. 

Sur l’engin, le conducteur est averti par une alarme sonore et visuelle dès qu’un piéton entre dans son champ d’action. Les alarmes ne sont activées que lorsque les porteurs de badges se trouvent dans un périmètre prédéfini, ce qui limite très fortement les fausses alertes. L'écran de contrôle du conducteur lui permet en outre de visualiser immédiatement la position des autres véhicules du chantier et des piétons présents dans la zone.

La technologie peut aussi être mise en œuvre pour mettre en place un système anticollision entre deux engins. Avec plusieurs avantages par rapport à d’autres technologies : insensibilité à la présence de masses métalliques,  fonctionnement optimal quelles que soient les conditions climatiques et longue portée de détection.

 

 

Sur le même sujet