L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > La connectivité NB-IoT est accessible via un shield Arduino signé Avnet

La connectivité NB-IoT est accessible via un shield Arduino signé Avnet

Publié le 22 février 2018 à 13:15 par François Gauthier        Sous-système Avnet

Avnet Shield NB IoT

Le distributeur Avnet Silica fournit aux développeurs de systèmes connectés pour l’IoT une manière simple d’accéder à une communication LPWAN conforme au standard NB-IoT. Et ce via une simple carte additionnelle (ou shield) compatible avec l’écosystème des cartes en open source Arduino, et plus spécifiquement avec la connectique Arduino UNO R3. Ce shield de connectivité multimode prend en charge les interfaces radio LTE Cat-M1 et NB-IoT (Cat-NB1) et offre également (en cas de secours) une compatibilité avec la norme E-GPRS. Le taux de transfert de données pour le LTE Cat-M1 atteint 1 Mbit/s (en mode duplex intégral), tandis que le NB-IoT fournit des débits jusqu'à 100 kbit/s. Des technologies qui permettent, rappelons-le, de connecter à Internet des objets alimentés sur batterie sur de longues durées, jusqu’à 10 ans.

Le shield proposé par Avnet est architecturé autour du module de connectivité BG96 M1/NB-IoT de Quectel, un modem de faible consommation (10 µA en mode d'économie d'énergie) qui est compatible avec les standards Cat-M1, Cat-NB1 et E-GPRS (850/900/1800/1900 MHz) comme solution de repli. La carte offre également un connecteur SIM intégré et prend en charge la technologie Voice-Over LTE (VoLTE) en mode Cat-M1, utilisable en particulier pour des applications de santé ou de sécurité. Elle offre également, en option, un service de localisation par satellite (GNSS, Global Navigation Satellite System) avec la prise en charge des signaux des systèmes GPS, Glonass, BeiDou/Compass, Galileo et QZSS.

La compatibilité Arduino est fournie grâce à un connecteur Arduino UNO R3 autorisant les développeurs à choisir le microcontrôleur hôte le mieux adapté à leur application ou de construire un projet à partir, par exemple, de la carte STM32 Nucleo-64 et des modules de détection X-Nucleo-IKS01A2 de STMicroelectronics. Côté logiciels, la carte prend en charge les principaux systèmes d'exploitation du marché, y compris Android, Linux et Windows. En ce qui concerne le développement intégré, la carte peut être programmée via les commandes AT et dispose de sa propre pile réseau, y compris la pile SSL.

Des exemples supplémentaires sont fournis pour le système d'exploitation ARM mbed pour un développement intégré rapide, avec la mise à disposition de piles réseau gratuites CoAP et MQTT.

 

Sur le même sujet