L'embarqué > Secteurs d'activités > Objet de la semaine > La caméra multispectrale embarque sur un drone pour surveiller les cultures agricoles

La caméra multispectrale embarque sur un drone pour surveiller les cultures agricoles

Publié le 12 février 2016 à 12:27 par François Gauthier        Objet de la semaine Parrot

Parrot Sequoia

Après l’industrie 4.0, l’avènement de l’agriculture 4.0 est désormais en route ! La preuve : le français Parrot, sous le vocable Sequoia, lance une caméra faite pour s'intégrer à un drone, et spécifiquement conçue pour les besoins du monde agricole. Objectif : mieux gérer les zones irriguées, suivre le développement d’une culture, optimiser l’épandage de pesticides, analyser l’impact de la lumière sur le développement des  végétaux. Bref il s'agit d'accéder à des informations factuelles locales précises, et précieuses, qui jusque-là ne pouvaient être délivrées que par la biais d’images satellite.

Cette caméra, d’un niveau professionnel, s’appuie sur un capteur CCD qui filme les champs dans quatre bandes spectrales différentes afin d’enregistrer des données au-delà du visible (rouge, vert, bleu) et dans l’infrarouge. Un capteur de luminosité est associé pour les fonctions d’étalonnage de la caméra (calibrage des longueurs d’onde reçues en fonction du taux de luminosité mesurée par exemple).

La caméra filme en mode RGB avec une résolution de 16 mégapixels et dispose d’un GPS, d’un magnétomètre et d’une centrale à inertie pour se repérer sur le terrain et pour calibrer la géométrie des images collectées. D’un poids de 107 grammes, le système est alimenté via une prise USB connectée directement au drone porteur (donc pas de batterie supplémentaire à embarquer sur la caméra). Et sa configuration logicielle se fait par Wi-Fi. Les données quant à elles sont stockées une carte SD intégrée, d’une capacité de 64 Go.

 

 

Parrot propose, associé à la caméra Sequoia, le logiciel Pix4DMapper Pro qui trace des cartes synthétisant les données acquises et l’outil Atlas de MicaSense qui gère le stockage dans le cloud. Afin de fournir du conseil aux utilisateurs, une collaboration sera aussi mise sur pied avec Arinov (dans laquelle Parrot est actionnaire); Terres Inovia, ainsi qu’avec l’Institut de recherche du monde agricole, l’Inra. En terme opérationnel, un drone civil équipé de cette caméra pourra analyser plusieurs dizaines d’hectares de culture avec une précision annoncée de 2 cm par pixel.

Sur le même sujet