L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Kontron met le module COM Express Type 7 à la portée des applications serveur basse consommation

Kontron met le module COM Express Type 7 à la portée des applications serveur basse consommation

Publié le 22 novembre 2017 à 11:55 par Pierrick Arlot        Sous-système Kontron

Lontron COMe Type 7 C3000

Conformément à ce qu’il avait annoncé l’été dernier, le fabricant allemand Kontron a lancé la commercialisation de son premier module processeur bâti sur la puce-système SoC Atom C3000 d’Intel (connu sous le nom de code de Denverton). Au format COM Express Type 7 Basic (125 x 95 mm), le modèle référencé COMe-bDV7 offre des performances de calcul échelonnables et des fonctionnalités réseau particulièrement bien adaptées aux besoins des plates-formes serveur d’entrée de gamme à basse consommation, assure la firme d'outre-Rhin.

Disponible dans des versions de deux à seize cœurs cadencés jusqu’à 2,4 GHz (en mode turbo) pour les plus puissantes et décliné en modèles pour « serveurs » et en moutures « embarquées », le processeur 64 bits de type SoC Atom C3000 est gravé en technologie 14 nm et repose sur la même microarchitecture Goldmont que ses prédécesseurs. S’il n’intègre pas d’unité graphique, il n’en dispose pas moins d’un jeu riche d’entrées/sorties, avec la présence d’interfaces PCI Express Gen3 (jusqu’à 16), USB 3.0 (jusqu’à 8), SATA 6 Gbit/s (jusqu’à 16) et 10 Gigabit Ethernet (jusqu’à 4). Affichant une enveloppe thermique comprise entre 9 W (pour le C3338 double cœur) et 32 W (pour le C3955 à seize cœurs), l’Atom C3000 peut aussi embarquer jusqu’à 16 Mo de mémoire cache et adresser jusqu’à 256 Go de mémoire DDR4.

Dans le cas précis du module COMe-bDV7, l’Atom C3000 est associé à 64 Go de mémoire DDR4 ECC ou non-ECC et à la solution de sécurité Approtect de Kontron qui s’appuie sur un élément sécurisé (un circuit de la société WiBu Systems) et qui a vocation à protéger les applications utilisateur de la copie, du vol de propriété intellectuelle, de la rétro-ingénierie et de la contrefaçon. Le mode de licence associé à la solution Approtect permet aussi la mise en place de modèles commerciaux tels que le paiement à l’usage ou la mise à disposition de versions d’essai utilisables sur une période de temps déterminée, certaines fonctionnalités logicielles pouvant être bridées ou désactivées selon des variables prédéterminées.

Le module COMe-bDV7 dispose aussi de l'interface NC-SI (Network Controller Sideband Interface) réservée à la connexion d’un contrôleur de gestion de la carte (BMC) – présent sur la porteuse – pour une administration hors bande à distance.

Apte à véhiculer jusqu’à 4 interfaces Ethernet à 10 Gbit/s (qui peuvent être routées vers un fond de panier, un connecteur cuivre ou un connecteur optique selon les options physiques implantées sur la carte porteuse), le module de Kontron cible notamment les serveurs de fog computing pour l’industrie 4.0, les microserveurs, les boîtiers réseau, ainsi que les applications industrielles, robotiques et IIoT qui exigent des fonctions réseau poussées. Les systèmes d’exploitation Linux, VxWorks et Windows Server 2012 R2, 2016, Windows 7 et 10 sont pris en charge.

Sur le même sujet